Сe qui changera dès le 1er mai dans la vaccination en France…….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Dès samedi 1er mai, les critères d’éligibilité pour la vaccination s’élargissent. Ainsi, les personnes de plus de 18 ans présentant des comorbidités y auront accès, a fait savoir Olivier Véran sur Franceinfo. De plus, c’est à partir du 15 juin que tous les adultes auront accès à la vaccination, selon Emmanuel Macron.

Alors que près de 15 millions de personnes ont déjà reçu au moins une première dose de vaccin en France, la campagne de vaccination s’ouvre dès demain 1er mai à de nouvelles franges de la population.

Faisant suite à l’annonce d’Emmanuel Macron de l’ouverture de la vaccination à 2,3 millions de personnes de moins de 50 ans en «surcharge pondérale sérieuse» à partir de ce samedi, Olivier Véran a précisé que cette mesure allait concerner tous ceux souffrant de maladie chronique.




 




«Nous ouvrons évidemment la vaccination également aux gens qui présentent des comorbidités comme de l’hypertension, du diabète, de l’insuffisance rénale ou cardiaque, ou des cancers. Au total, nous ouvrons dès demain la vaccination à près de 4 millions de personnes fragiles», a fait savoir le ministre de la Santé ce 30 avril sur Franceinfo.
En outre, c’est à partir du 15 juin que tous les adultes auront accès à la vaccination, comme l’a annoncé plus tard dans la journée Emmanuel Macron.

Les centres de vaccination «ne bazardent pas les doses»
Le ministre de la Santé a été par ailleurs invité à mettre les points sur les i concernant le gaspillage présumé de doses, lequel a surgi face au manque de public dans certains centres de vaccination. Ainsi, la plateforme Vite Ma Dose! éditée par CovidTracker avait fait part le 28 avril de près de 300.000 créneaux de vaccination disponibles.

«Très peu de doses de vaccin ont fini à la poubelle», a indiqué M.Véran tout en constatant un écart entre l’utilisation de Pfizer, d’AstraZeneca et de Moderna.
Et de trancher:

«Si votre question, c’était: est-ce que des centres sont obligés de balancer des vaccins à la fin de la journée, parce qu’il n’y a personne, la réponse est non. Les centres savent très bien comment fonctionner. Un: ils ouvrent des flacons en fonction des rendez-vous qui sont pris, les autres ne sont pas gâchés. Et deux: lorsqu’ils ont des créneaux disponibles, évidemment qu’ils appellent des personnes qui peuvent se faire vacciner», ce qui concerne 10.000 personnes par jour.

Ainsi, les centres de vaccination «ne bazardent pas les doses», a tenu à souligner le ministre de la Santé.

Réouverture progressive du pays
L’élargissement de la campagne de vaccination se produit alors que l’Hexagone procède à un déconfinement progressif en commençant par la rentrée scolaire et la levée de la règle des 10 kilomètres et des 30 kilomètres pour les déplacements en journée.

La deuxième étape du déconfinement n’est prévue que pour le 19 mai et permettra la réouverture des commerces actuellement fermés, des musées, cinémas et théâtres, ainsi que des terrasses de bars et de restaurants, à condition que les tables ne puissent accueillir que six personnes.




Source :
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail