« C’est un nouveau départ »: en Moselle, un SDF retrouve un logement et accède à une formation grâce à la générosité locale

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Illustration (FREDERICK FLORIN/AFP via Getty Images)

Un SDF a réussi à retrouver une vie normale grâce à l’élan de générosité de nombreuses personnes.

L’homme avait élu domicile dans un garage non chauffé à Stiring-Wendel (Moselle).

Il s’était retrouvé dans cette situation précaire après avoir essuyé un licenciement ainsi qu’une séparation.

Daniel, un homme âgé de 41 ans, s’est retrouvé sans domicile à la fin de l’année 2019, après avoir vécu une double peine ; la perte de son emploi ainsi qu’une rupture sentimentale, rapporte Le Républicain lorrain. Il a erré, de la rue au foyer, avant de trouver ce garage.

Il raconte : « Dans les foyers, je me suis retrouvé avec des personnes alcoolisées ou médicamentées. Dans les hôtels sociaux, j’avais peur de me faire agresser.


Ce n’était pas un environnement sain. J’ai préféré dormir dehors. »

Daniel a même planté sa tente en forêt, au printemps 2020. À ce moment-là, il entreprend des démarches pour pouvoir se sortir de ce mauvais pas.

« Je suis allé au CCAS de Stiring, ils ont été gentils avec moi, m’ont donné des couvertures, mais le dossier n’avançait pas », confie Daniel.

Toujours à la rue lorsque l’automne 2020 est arrivé avec ses vagues de froid, Daniel a finalement trouvé ce garage, « qui était à l’abandon depuis plusieurs années », précise encore le quotidien régional.

Il a cependant investi les lieux, malgré les « infiltrations d’eau » et le fait que cet endroit n’était pas chauffé.

« J’y ai installé ma tente et mis un cadenas », poursuit-il.

Des voisins ont alors découvert la précarité de Daniel. « Quand on a compris qu’il dormait dans ce garage, on l’a aidé en lui donnant un sac de couchage, des vêtements, en lui ramenant à manger.

On voyait bien qu’il voulait s’en sortir, toujours poli, ne faisant jamais la manche. Il rendait de petits services », révèle l’un d’eux.

Image

Au début de l’année 2021, n’y tenant plus, Daniel contacte l’association Solidarité stiringeoise.


Les services de la mairie se mobilisent. Roger Bour, élu au logement social, déclare que « devant l’urgence de la situation, j’ai transmis le dossier à Logi-Est ». À la suite de quoi Daniel obtient un logement en moins d’une semaine et le 30 janvier, il commence une nouvelle vie.

« Grâce aux dons, nous avons pu lui fournir un canapé d’angle, un lit pont, une machine à laver, un frigo, une télé, des meubles de rangement, une table et des chaises », expliquent les bénévoles de Solidarité stiringeoise au Républicain lorrain.

Daniel, qui se dirige vers une formation de soudeur, est très reconnaissant envers l’élan de générosité dont il a bénéficié.

« Tous ces gens autour de moi m’ont apporté énormément de force et m’ont permis de garder la tête hors de l’eau, que ce soit la maraude, les voisins de garage, Solidarité stiringeoise, monsieur Bour.

Ils m’ont redonné goût à la vie, foi en l’être humain. Cette solidarité n’est pas que matérielle, mais surtout humaine », estime l’ancien SDF qui conclut : « C’est un rêve qui se concrétise. C’est un nouveau départ. »

Source : theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail