😮😮 VIDEO, Un contrôle dégénère à Stains, deux personnes grièvement blessées par des tirs de la police – vidéo choc

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Lors d’un contrôle en Seine-Saint-Denis, des agents en civil ont tiré sur une voiture. Selon la police, le conducteur a refusé d’obtempérer. Celui-ci et son passager sont à l’hôpital, deux policiers ont été blessés. L’IGPN a été saisie.



Dans la nuit de dimanche à lundi vers 1h30, des policiers ont tiré sur deux occupants d’une voiture à Stains (Seine-Saint-Denis), les blessant tous les deux. Ils ont été transportés à l’hôpital et leurs pronostics vitaux étaient engagés. La scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, recueillant déjà des dizaines de milliers de vues.

La vidéo amateur montre les deux agents faire feu à plusieurs reprises sur la voiture, avec leur arme de service.

Ça s’est passé cette nuit à Stains, le jeune n’a pas survécu … pic.twitter.com/107DImffpZ

— L’écho Des Banlieues (@EchoBanlieues) August 16, 2021

Le parquet de Bobigny a confirmé à France Bleu Paris que trois policiers de la brigade anticriminalité de Stains ont utilisé leurs armes de service lorsque deux occupants d’une voiture ont refusé d’obtempérer et ont tenté de les renverser.

Les faits exposés par la préfecture de police

La version des faits de la préfecture de police de Paris a été exposée par sa porte-parole Laëtitia Vallar.










La commissaire Vallar a raconté que, lundi à 1h30 du matin au niveau du boulevard Maxime Gorki à Stains, des policiers ont tenté de contrôler un véhicule. Son conducteur, «après avoir coupé le contact, il a remis le contact et a fait brusquement marche arrière, percutant ainsi le fonctionnaire de police qui était en protection».

Le conducteur a alors fait marche avant et a entraîné sur plusieurs mètres un autre policier qui se trouvait à sa hauteur et a tenté d’immobiliser le véhicule.

«Les policiers ont fait usage de leur arme administrative.»

Mme Vallar a ajouté que le conducteur et son passager ont été transportés à l’hôpital avec un pronostic vital engagé et que les deux policiers sont aussi blessés.

Selon les informations du site Actu, un fonctionnaire a été blessé à la main et au genou et l’autre à la cheville.

Les rumeurs de décès du conducteur ne sont pas confirmées

La Service départemental de Police judiciaire 93 et l’IGPN sont saisis de l’enquête.

Suite à des rumeurs de décès du conducteur circulant sur les réseaux sociaux, le parquet de Bobigny a précisé à Actu «ne pas être informé» de la mort de l’un des deux occupants de la voiture.

Le parquet de Bobigny a par ailleurs ouvert deux enquêtes. L’une pour usage d’arme à feu par les policiers et l’autre pour tentative d’homicide volontaire visant le conducteur.



Source

Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail