😮😮L’homme doit se débarrasser de ses oies après des plaintes concernant la pollution sonore….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un célibataire solitaire a acheté deux oies comme animaux de compagnie après que sa petite amie l’ait quitté lors du confinement.

Maintenant, la municipalité lui a demandé de s’en débarrasser parce qu’elles faisaient trop de bruit.

Sven Kirby (34 ans) a acheté deux oies, Beep Beep et Norbert en juin. Elles lui tiennent compagnie depuis la rupture avec sa petite amie.

À la maison, elles se dandinent dans des couches et il les emmène souvent se promener.

Cependant, Sven risque maintenant une lourde amende : un maximum de 5600 euros.

Des plaintes ont été reçues par la municipalité selon lesquelles les volatiles sont trop bruyants.



Image

Selon Metro, il doit « éviter que la nuisance ne se reproduise » dans les 28 jours. Une perspective déchirante pour Sven.

L’homme a expliqué : « J’adore mes oies, ce sont des êtres formidables et très amusants à garder comme animaux de compagnie. »

À quoi il a ajouté : « J’ai presque l’impression que les services sociaux emportent mes enfants.

Norbert et Beep Beep me considèrent comme leur père ou leur mère ».

Deux voisins l’avaient approché à cause du bruit et il essaie de résoudre le problème en ramenant les oiseaux la nuit.

Pendant la journée, ils restent dans le jardin, tandis que Sven est au travail.

Pourtant, les oies continuent de faire du bruit.

« Elles font du bruit quand elles voient quelqu’un passer ou entendent quelque chose, c’est comme un mécanisme de défense.

C’est un klaxon assez fort, mais ce n’est pas quelque chose qui arrive tout le temps », a expliqué Sven.



Il veut préciser qu’il ne s’agit pas de bétail, ce sont ses animaux de compagnie.

Les sentiments que les autres ont pour un chien ou un chat, par exemple, il les a pour ses oies.

Aucun ordre n’a été donné pour qu’il se débarrasse des animaux, mais pour arrêter les « nuisances sonores ».

Cependant, cela revient au même pour Sven, car il ne voit aucune autre possibilité.

La ville de Leeds a indiqué que le problème doit être résolu d’ici le 8 décembre.

Sven a parlé avec quelques personnes qui sont prêtes à prendre les oies, mais qu’il sera « déchirant » pour lui de les voir partir.

De nombreux utilisateurs sympathisent avec Sven et une pétition sur Internet a depuis été lancée pour lui permettre de garder ses oies.



Source : incroyable
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail