🙏Un vieil homme Ă©tait assis sur un banc, une jeune personne vĂźnt vers lui et lui demanda : – Vous souvenez-vous de moi, professeur ?….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un vieil homme Ă©tait assis sur un banc, une jeune personne vĂźnt vers lui et lui demanda :

– Vous souvenez-vous de moi, professeur ?

le vieil homme répond : NON !

Le jeune homme lui dit qu’il Ă©tait son ancien Ă©lĂšve.

– Le vieux enseignant : Ah ! Que devient-tu ? Que fais-tu dans la vie maintenant ?

Le jeune homme répondit : Eh bien, je suis devenu professeur, moi aussi.

– Ah, comme c’est bon de le savoir, donc comme moi, dit le vieil homme.

– Oui, comme vous !



En fait, je suis devenu professeur, grĂące Ă  vous, vous m’avez inspirĂ© Ă  ĂȘtre comme vous.

Le vieil homme, curieux, demande au jeune professeur, à quel moment il avait décidé de devenir enseignant ?

Le jeune homme lui raconte l’histoire suivante :

– Un jour, un de mes amis, Ă©galement lycĂ©en, est arrivĂ© en classe avec une belle montre toute neuve, cette montre, je la voulais et j’avais dĂ©cidĂ© de la voler.

Peu de temps aprĂšs, mon ami a remarquĂ© que sa montre avait disparue et s’est immĂ©diatement plaint auprĂšs de vous.

Vous nous avez lancé :

– Une montre a Ă©tĂ© volĂ©e pendant mon cours, aujourd’hui.

Celui qui l’a volĂ©e, doit la rendre.

Je ne l’ai pas rendue parce que cette montre je la voulais … tellement !

Ensuite, vous avez fermé la porte et vous nous avez demandé de nous lever et

que vous alliez nous fouiller tous, jusqu’Ă  ce que la montre soit trouvĂ©e.

Mais, vous avez exigé de nous, de fermer les yeux.

Nous l’avions fait, quand vous avez fouillĂ© mes poches, vous avez trouvĂ© la montre et l’avez prise.

Vous avez continué à fouiller les poches de tout le monde, quand vous avez fini vous avez dit :

– Ouvrez les yeux. J’ai trouvĂ© la montre.

Vous ne m’avez rien dit et vous n’avez jamais reparler de cette histoire.



Vous n’avez jamais dit non plus qui avait volĂ© la montre.

Ce jour-là, vous avez sauvé ma dignité.

Ce fut aussi, le jour le plus honteux de ma vie.

Vous ne m’avez jamais rien dit, vous ne m’avez pas grondĂ© ou attirĂ© mon attention pour me faire une leçon de morale, mais vous avez rĂ©ussi Ă  … m’éclairer.

GrĂące Ă  vous, j’ai compris ce qu’est un Ă©ducateur et la valeur d’un enseignant.

Vous souvenez-vous de cet Ă©pisode, professeur ?

Le vieux professeur répond :

– Je me souviens de cette montre volĂ©e, je cherchais les poches de tout le monde, mais je ne me souviens pas de toi, j’avais moi aussi, fermĂ© les yeux en … cherchant.

C’est l’essence mĂȘme d’un Ă©ducateur.

Si pour corriger vous devez humilier, vous ne savez pas enseigner, ni ĂȘtre un Ă©ducateur.

À mĂ©diter !

Source : facebook

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail