1 er Mai : violences à Paris, au moins 200 « gilets jaunes » ont tenté de s’introduire dans un commissariat de Besançon

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

1 er Mai : violences à Paris, au moins 200 « gilets jaunes » ont tenté de s’introduire dans un commissariat de Besançon

Résultat de recherche d'images pour "1 er Mai : violences à Paris, au moins 200 "gilets jaunes" ont tenté de s'introduire dans un commissariat de Besançon"

 

Les autorités redoutent de nouveaux débordements liés à la présence de black blocs et de « gilets jaunes » dans la capitale et dans d’autres villes.

CE QU’IL FAUT SAVOIRDes heurts à Paris, mais pas seulement. Entre 200 et 300 « gilets jaunes » ont tenté, mercredi 1er mai, de s’introduire dans le commissariat de Besançon (Doubs) en marge du défilé organisé pour la fête du Travail, a appris franceinfo auprès de la préfecture du département. A Paris, la situation est déjà tendue avant le début officiel du défilé intersyndical, qui doit s’élancer à 14h30 de la gare Montparnasse en direction de la place d’Italie. Plusieurs charges policières ont eu lieu en direction de militants qui formaient des blacks blocs. Suivez la situation en direct avec franceinfo.

  •  Plus de 150 interpellations à Paris. La préfecture de police a annoncé que 9 016 contrôles préventifs avaient été réalisés et que 165 personnes avaient déjà été interpellées à Paris, selon un comptage réalisé à 13h15.
  •  Plus de 7 400 policiers et gendarmes mobilisés à Paris. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, justifie cet important dispositif de sécurité par le fait que des appels à transformer la ville en « capitale de l’émeute » circulent sur les réseaux sociaux. Les commerces devront être barricadés sur le parcours principal. Le préfet de police de Paris a déjà ordonné la fermeture des commerces, débits de boissons et restaurants sur le parcours du cortège intersyndical parisien, le temps de la manifestation (qui est autorisée et doit s’élancer à 14h30 de Montparnasse pour rejoindre la place d’Italie).
  •  Des défilés fournis dans plusieurs grandes villes. A Toulouse, les « gilets jaunes » ont pris la tête du cortège, réunissant plusieurs milliers de personnes dans le centre de la ville. A Bordeaux, des centaines de personnes défilaient dans le calme. A Montpellier, où la tête du cortège a été âprement disputée entre « gilets jaunes » et syndicats, les deux groupes défilaient en laissant un peu d’espace entre eux.
  •  Transports en commun parisiens perturbés. Dans la capitale, de très nombreuses stations de métro sont fermées depuis 7 heures. Sur la ligne 1, Argentine, George V et Tuileries seront indisponibles, mais également Charles-de-Gaulle-Etoile (lignes 1, 2, 6 et RER A), Concorde (1, 8, 12), Franklin D. Roosevelt (1, 9) et Champs-Elysées-Clemenceau (1, 13).

Source : https://www.francetvinfo.fr

Crédits photos : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail