Un automobiliste prend à partie Éric Drouet pendant un direct sur Facebook

Gilets jaunes – Un automobiliste prend à partie Éric Drouet pendant un direct sur Facebook : « Tu es un factieux, tu ne sers à rien ! »

Éric Drouet photographié le 9 avril 2019 devant le Palais du Luxembourg à Paris, après l’annulation d’une rencontre avec la présidente de la commission du Sénat chargée de l’examen de la loi Pacte.

Alors que la rencontre prévue ce mardi entre plusieurs Gilets jaunes  dont Éric Drouet  et des sénateurs au Palais du Luxembourg a été décommandée au dernier moment, la figure emblématique des Gilets jaunes a été prise à partie par un automobiliste pendant un direct dans les rues de Paris. 

Le 9 avril, Éric Drouet et quatre autres Gilets jaunes avaient rendez-vous au Sénat où ils devaient notamment s’entretenir avec Catherine Fournier, présidente de la commission chargée de l’examen de la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises).

Une rencontre décommandée au dernier moment en raison de « risques de troubles à l’ordre public » selon le Sénat, qui a regretté l’ampleur médiatique prise par le rendez-vous.

Dans un direct diffusé sur Facebook en réaction à l’annulation de cet entretien avec les sénateurs, Éric Drouet a ensuite été violemment pris à partie par un automobiliste pendant qu’il déambulait dans les rues de Paris.

« Tu fais chier le monde frère, tu ne sers à rien ! Tu n’as aucune notoriété, tu ne sers à rien ! », l’invective son interlocuteur.

Des propos qui ont eu l’air de surprendre le Melunais. « Je n’ai pas dit que j’avais de la notoriété. Tu aimes bien payer des taxes toute la journée ? », a-t-il répondu.

Pas de quoi calmer cet automobiliste, manifestement excédé par l’attitude d’Éric Drouet depuis le début du mouvement : « Tu fais chier le monde gars, tu fais chier le monde ! »

« Ça va continuer comme ça, repose-toi bien car ça va continuer tous les jours comme ça. Pauvre mec va ! », s’emporte Éric Drouet à son tour.

L’automobiliste traitera finalement le trentenaire de « factieux » puis évoquera la Russie et le sort qui lui aurait été réservé dans ce pays selon lui avant de s’éloigner.

Source : epochtimes.fr

Crédits photos : Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN/AFP/Getty Images.

Publicités