Une femme arrêtée après avoir jeté sept chiots dans une poubelle à quelques kilomètres du festival de Coachella

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Résultat de recherche d'images pour "Une femme arrêtée après avoir jeté sept chiots dans une poubelle à quelques kilomètres du festival de Coachella"

Une Américaine de 54 ans a été arrêtée le 22 avril après avoir été filmée par des caméras de vidéosurveillance en train de jeter une poche dans une poubelle. Celle-ci contenait en réalité sept chiots qui venaient tout juste d’être mis au monde.

C’est une vidéo devenue virale en quelques heures sur les réseaux sociaux. Relayée par le site américain ABC News, ces images ont été visionnées plusieurs dizaines de milliers de fois à travers le monde.

Deborah Sue Culwell, une Américaine de 54 ans, a été arrêtée par la police californienne après avoir jeté une portée de sept chiots dans une poubelle publique. Les faits se sont déroulés dans la vallée de Coachella, en marge du grand festival de musique auquel ont assisté des dizaines de stars internationales et des personnalités françaises. Dans sa maison, les enquêteurs ont retrouvé 30 chiens. Elle risque une peine de six ans de prison pour cruauté envers les animaux.

C’est le département des Services aux animaux du comté de Riverside qui a lancé l’alerte en fin de semaine dernière. Sur cette vidéo, une jeune femme sort d’une Jeep blanche, avec une poche à la main. Elle s’empresse de la jeter dans une benne à ordures, située non loin d’un magasin de pièces automobiles. Quelques heures plus tard, un homme a entendu les aboiements des chiots et a ramené les petites bêtes aux autorités.

Une actualité pesante aux Etats-Unis

Les chiots, qui s’avèrent être des croisements de terriers, sont en bonne santé. Ils sont âgés de trois jours. Sans l’intervention de leur bon samaritain, ils seraient tous morts de chaleur. La portée a depuis été placée dans un refuge animalier. Aux États-Unis, la cruauté animale est un sujet d’actualité qui suscite bon nombre d’interrogations. En janvier 2019, deux élus au Congrès américain ont demandé que les sévices envers les animaux soient considérés comme des crimes fédéraux.

Source : closermag.fr

Crédits photos : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail