Pourquoi la mère d’un des soldats morts au Burkina a-t-elle repoussé la main d’Emmanuel Macron ?

Pourquoi la mère d’un des soldats morts au Burkina a-t-elle repoussé la main d’Emmanuel Macron ?

Lors de la cérémonie d’hommage aux Invalides aux deux commandos de marine qui ont été tués au Burkina Faso, la mère d’un des deux soldats d’élite a repoussé la main d’Emmanuel Macron qui lui touchait l’épaule. Son époux a expliqué son geste.

Le 14 mai, alors qu’Emmanuel Macron saluait solennellement, lors d’une cérémonie d’hommage aux Invalides, les proches des deux soldats français morts le 10 mai au Burkina Faso lors d’une opération de sauvetage, la mère du militaire Alain Bertoncello a eu un geste qui n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Lorsque le président de la République posait la main sur son épaule droite, elle a posément repoussé le geste de ce dernier, en lui glissant quelques mots inaudibles à l’écran.

Si le geste peut surprendre, sa raison s’avère triviale : Jean-Luc-Bertoncello, père d’Alain Bertoncello, a expliqué à FranceInfo que son épouse souffrait d’une épaule fracturée et c’est pourquoi elle a détourné le geste de sollicitude d’Emmanuel Macron : «Si ma femme a effectivement repoussé la main du président lors de la cérémonie d’hommage à Alain et Cédric, c’est qu’elle a l’épaule droite fracturée et qu’elle a eu mal.»

Emmanuel Macron a présidé la cérémonie solennelle aux Invalides aux deux membres des forces spéciales, Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, tués en libérant des otages au Burkina Faso. Les deux hommes sont «morts en héros», a déclaré le président de la République.

 

 

Source : https://francais.rt.com

Crédit photo : capture d’écran