Les cinq sketchs de Coluche qui ne passeraient peut-être plus aujourd’hui

Les cinq sketchs de Coluche qui ne passeraient peut-être plus aujourd’hui…

Coluche, l’un des plus grands humoristes français, est décédé dans un accident de moto il y a tout juste 30 ans, le 19 juin 1986. Le fondateur des Restos du cœur a laissé derrière lui des sketchs drôles et corrosifs, dont certains seraient peut-être sujets à polémique aujourd’hui.

C’est l’histoire d’un mec, celle de Coluche, mort le 19 juin 1986, à 41 ans, dans un accident de moto avec un « putain de camion », sur une route départementale des Alpes-Maritimes.

Souvent très drôle, toujours corrosif, parfois graveleux, Coluche ne s’embarrassait pas du politiquement correct. « Je suis capable du pire comme du meilleur. Mais, dans le pire, c’est moi le meilleur », disait le fondateur des Restos du cœur.

Trente ans après sa disparition, certains de ses sketchs ne recevraient peut-être pas le même accueil qu’à l’époque. Metronews a recensé cinq d’entre eux qui ne manqueraient pas aujourd’hui de déclencher une polémique.

Le viol de Monique
« Je l’ai pas violée. Pas plus que les autres. Et puis, violer c’est quand on veut pas. Moi, je voulais (…) Et puis la Monique, les bigoudis et le rouge à lèvres, elle met ça pour effrayer les oiseaux ? (…) Monique, vous savez comment on l’appelle dans mon quartier ? Deux qui la tiennent, trois qui la niquent »

Les Flics
« Oui je sais, j’ai l’air un peu con. Mais l’uniforme y est pour beaucoup (…) Les gens y disent ‘la police c’est un refuge pour les alcooliques qu’on n’a pas voulus à la SNCF ou aux PTT’. C’est exagéré. Il y en a au moins 4 qui boivent pas. C’est comme dans les troupeaux, y a toujours des brebis galeuses (…) On fait gaffe, on tape avec le plat de la main. Ça fait vachement mal mais ça fait pas de traces. On n’a pas le droits aux traces. »

Loading video

Je me marre
« Vous ouvrez le journal pour apprendre que 20 portugais, hommes, femmes et enfants, vivent ensemble dans la même pièce, un taudis, c’est horrible. Je dis non. Ces gens-là n’ont pas de raison de se plaindre, on n’est pas allé les chercher. Et puis qu’est-ce que c’est que ces Portugais qui viennent retirer le pain de la bouche de nos arabes (…) Renvoyez chez eux les Portugais, les Africains, les Nord Africains, les Juifs, non pas les Juifs. D’autant que la majorité seraient bien mieux chez eux. La preuve, on y va en vacances. »

Loading video

PC GT
« La CGT, c’est le cancer général du travail. A ne pas confondre avec FO, farce ouvrière (…) Georges Marchais l’a dit, Krasucki aussi : entre deux cons alcooliques qui ne sont pas d’accord, je suis toujours pour celui qui est de la CGT. »

Loading video

Si j’ai bien tout lu Freud
« Regardez les pédés, ça se reproduit pas, ben y en a de plus en plus. C’est formidable, c’est des générations spontanées (…) Y en a ils font pas exprès de faire des gosses. Ils leurs foutent des beignes, on croirait qu’ils ont des gosses parce qu’ils peuvent pas avoir de chiens. »

Source : https://www.lci.fr
Crédit photo : capture d’écran