Brétigny-sur-Orge : la bourde à 3 millions d’euros d’Amazon

Brétigny-sur-Orge : la bourde à 3 millions d’euros d’Amazon…

Le géant américain aurait mal rempli le permis de construire de son entrepôt de Brétigny-sur-Orge (Essonne), rendant caduc l’accord signé avec les élus d’une taxe à 0 euro.

C’est une petite erreur administrative qui coûte cher à Amazon. Au titre de la taxe d’aménagement -réclamée à l’occasion de la construction, la reconstruction, l’agrandissement de bâtiments et aménagements de toute nature-, le géant américain est contraint de verser 3 millions d’euros à la ville de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Une somme que viennent de réclamer les services fiscaux, payable en deux fois, qui n’était pas prévue dans le budget.

En septembre, le sixième entrepôt de cette société spécialisée dans le commerce électronique va s’installer sur la Base (ex-base aérienne 217) à Brétigny. Cette plate-forme logistique, d’une surface de plus de 142 000 m2, l’équivalent de 20 terrains de football, permettra la livraison de colis pour une clientèle française et internationale.

Un problème administratif

Pour faciliter leur implantation, un accord avait été trouvé lors des négociations menées avec les élus de la ville mais aussi de l’agglomération Cœur d’Essonne, propriétaire de la Base. La part de la taxe d’aménagement communale avait été établie à 0 euro.

« Lors du dépôt du permis de construire, le groupe doit préciser de quel type de locaux il s’agit, décrypte Sylvain Tanguy, président (DVG) d’Air 217, la société publique locale chargée de redynamiser des 300 ha du site. Apparemment ils n’ont pas rempli la même case que celle indiquée dans le délibéré pris par la ville. » Une maladresse administrative qui leur coûte donc 3 millions d’euros.

Contacté, le groupe assure « s’acquitter des taxes locales partout où il s’installe », sans donner plus de détails sur ce dossier en particulier. La préfecture n’a pas répondu à nos sollicitations.

 

 

Source : http://m.leparisien.fr

Crédit photo : capture d’écran