Trop tôt, trop risqué : la réforme sur le nouveau calcul des APL reportée à janvier 2020…

La réforme du nouveau calcul des APL est repoussée à Janvier 2020

Trop tôt, trop risqué : la réforme sur le nouveau calcul des APL reportée à janvier 2020…

 

Avant de partir en vacances, le gouvernement prépare la rentrée et le casse-tête budgétaire post-« gilet jaunes » est loin d’être résolu. Bercy met la pression pour accélérer des mesures, comme la réforme du versement des aides aux logements qui a pris du retard et qui doit permettre d’économiser 900 millions d’euros.

 

Une réforme en apparence technique mais qui risque d’impacter fortement le budget de nombreux ménages, puisque 6 millions de personnes touchent les APL. Le gouvernement a donc finalement renoncé à mettre en place le nouveau système de calcul à la rentrée. Le sujet reste extrêmement sensible.

C’est une enveloppe de près d’un milliard d’euros que Bercy voit s’éloigner même si, le gouvernement le répète, il ne s’agit pas d’une mesure budgétaire. Pas de changement du barème des APL mais un nouveau calcul de ces aides sur les revenus actuels des bénéficiaires et non plus sur ceux d’il y a deux ans.

Le barème des aides au logement « n’est en aucun cas modifié » par la réforme que le gouvernement compte mettre en œuvre, assurait jeudi dernier la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. Gérald Darmanin a aussi souhaité rassurer les Français sur son compte Twitter.

Les 5 euros d’APL en moins, un souvenir amer

À première vue, pas de séisme en perspective. Sauf que la situation économique est meilleure aujourd’hui et donc de fortes baisses sont à prévoir pour plus d’un million de locataires.

Une réforme pour le moins compliquée à passer incognito en plein été, d’autant plus que les Caisses d’Allocations Familiales ne seraient pas tout à fait prêtes. Le souvenir des 5 euros d’APL en moins à l’été 2017a aussi laissé des traces. Face à l’impatience de Bercy, le ministère du Logement a demandé un report, accepté par Matignon qui renvoie la réforme à janvier 2020.

D’ici là, un sénateur furieux prévient qu’il faudra tout de même que l’exécutif sorte du rideau de fumée : « Lorsqu’on prévoit de faire jusqu’à 1,2 milliard d’économie, on ne peut pas laisser croire aux Français que leur budget logement ne bougera pas. »

 

 

Source : https://www.franceinter.fr

Crédit photo : Capture d’écran

Source crédit photo : https://www.franceinter.fr