Carburant : comment s’arrêter à la pompe moins souvent (et y dépenser moins)…

Pompes à essence

Carburant : comment s’arrêter à la pompe moins souvent (et y dépenser moins)…

Tarifs bancaires, crédit immo, bon plan épargne mais aussi transport et dépenses de vacances : cet été, la rédaction vous aide à optimiser votre budget ! Chaque lundi, nous mettons en lumière des bons plans « conso » méconnus ou trop souvent oubliés. Deuxième épisode : les dépenses liées au carburant. Quelques astuces pour faire baisser la note en vacances.

Entre l’année 2017 et l’année 2018, faire le plein a coûté plus cher aux automobilistes français : d’après les chiffres de l’Automobile Club, le litre de sans plomb 95 a grimpé de 9,3% sur la période, tandis que le litre de gazole affichait une hausse de 16,6%. Pour rouler plus sereinement sur la route des vacances, voici des astuces qui vous permettront de dépenser moins sur le carburant (et de vous offrir à la place un repas au restaurant ou la visite d’un monument !).

Premier conseil : anticipez votre arrêt à la pompe en repérant sur internet la station la moins chère du secteur dans lequel vous devrez refaire le plein. Le site gouvernemental prix-carburants.gouv.fr publie les tarifs en cours des grandes enseignes (qui ont l’obligation de les communiquer). Avantage : la mise à jour des données est effectuée de façon très régulière et le site propose une recherche sur un itinéraire, avec un point de départ et un point d’arrivée. Inconvénient : il n’est pas facile de naviguer dans la carte proposée pour trouver la meilleure offre d’un secteur si on n’a indiqué que le nom d’une petite commune. Le site Carbu.com vous permet également de vérifier les prix du carburant sur tout le territoire et de repérer les stations les moins chères. Les données sont alimentées par les contributeurs, voire par les enseignes elles-mêmes. Les plus de Carbu : on y retrouve non seulement les « poids lourds » des stations-service mais aussi les « petits » revendeurs de carburant ; et la carte recensant les points de vente sur un secteur est très bien faite. Point négatif : reposant en partie sur le collaboratif, la plateforme affiche parfois des tarifs un peu plus anciens que sur prix-carburants.gouv.fr.

Deuxième astuce : ne restez pas sur l’autoroute pour faire le plein. Il suffit d’emprunter une sortie, de faire 3 ou 4 kilomètres pour trouver une station-service affichant des prix moins élevés que celles situées sur les grands axes. Généralement, les pompes des grandes surfaces proposent des tarifs plus attractifs. Privilégiez les stations « automatisées », sans personnel, leurs coûts de fonctionnement sont moindres. Seule exception notable au conseil « pas de plein sur l’autoroute » : la société autoroutière APRR a lancé sa propre station-service « fulli », sur son aire de Dracé, dans le Rhône. Elle promet « des prix comparables à ceux pratiqués à l’extérieur du réseau autoroutier ».

Soyez également attentif aux promotions. Leclerc a par exemple annoncé une opération intéressante cet été : le distributeur vend essence et diesel à prix coûtant tous les samedis et dimanches jusqu’au 1er septembre. Plus de 600 stations-service sont concernées (mais pas celles situées sur autoroute). En novembre, en plein mouvement des Gilets jaunes, l’enseigne avait déjà proposé ce type d’offre, tout comme Carrefour.

Autre moyen de préserver son porte-monnaie : adaptez votre comportement au volant pour consommer moins de carburant.

  • Eteignez le moteur dans les bouchons ou lors d’un arrêt (le mode « start and stop » a été développé pour cela : utilisez-le si votre véhicule en est doté).
  • Restreignez l’usage de la climatisation quand c’est possible (selon l’Ademe, le recours à la climatisation peut faire grimper de 1% à 7% la consommation de carburant selon le climat, le véhicule et l’intensité de l’usage).
  • Adoptez une conduite souple sans accélération ou freinage intempestifs (l’utilisation d’un régulateur de vitesse peut vous y aider).
  • Pensez à vérifier le gonflage de vos pneus (un sous-gonflage de 0,5 bars peut amener une surconsommation de 2,4%).
  • Privilégiez une remorque ou un porte-vélo à l’arrière du véhicule plutôt qu’un équipement de toit, qui peut entraîner une hausse de 10% à 20% de la consommation de carburant…

Si vous êtes un professionnel, sachez que les réseaux de stations-service proposent des cartes permettant une réduction sur les dépenses de carburant. Pour les particuliers en revanche, les programmes de fidélité des enseignes ne proposent jamais de prix réduits sur l’essence ou le gazole, seulement des points permettant l’acquisition de cadeaux ou des promotions sur des produits de restauration par exemple.

Enfin, n’espérez pas régler vos dépenses de carburant avec des chèques-vacances, même en période estivale. Ce mode de règlement peut être utilisé pour réserver un billet de train, louer une voiture ou même payer le péage (sous réserve d’avoir crédité ses chèques-vacances sur un badge de télépéage avant de partir) mais pas pour financer essence et gazole.

 

 

 

 

Source : https://www.cbanque.com

Crédit photo : Capture d’écran

Source crédit photo : https://www.cbanque.com