En repartant de chez la baby-sitter, une mère réalise que le cœur de sa fille s’était arrêté

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

arya6.png?resize=1200,630 - En repartant de chez la baby-sitter, une mère réalise que le cœur de sa fille s'était arrêté

La journée de Sierra Greenlee a commencé normalement. Elle est allée au travail, impatiente de voir sa fille bien-aimée à la fin de la journée après une semaine de séparation.

Sa petite fille, Arya, rentrait chez elle de la maison de son père et Sierra était impatiente de la voir et d’écouter ses histoires.

«Je rêvais du petit-déjeuner tardif et des jeux que nous ferions à notre réveil», a écrit Sierra sur Facebook. «Quand je suis arrivée chez la baby-sitter, elle l’avait emmenée dans ma voiture, ma fille était complètement assommée, elle avait eu une dure journée. D’une manière désinvolte, j’ai demandé si elle respirait, en plaisantant. Jusqu’à ce que je pose ma main sur sa petite poitrine et que je ne ressente pas de battements de cœur.. »

Elle a immédiatement réalisé que quelque chose n’allait pas.

La maman a poursuivi: «Je l’ai ramenée à l’intérieur, je l’ai couchée et j’ai commencé à tenter de la réanimer. Dans ma tête, je savais que je devais rester calme mais je ne pouvais pas. »

« Enfin, après environ une heure qui semblait n’avoir duré que 15 minutes, les secours sont arrivés et ont pris le relais. Pendant l’heure qui a suivi, ils ont essayé de me ramener mon bébé à la vie. »

« J’ai appelé mes parents et son père, j’ai fait les cent pas, j’ai pleuré, j’ai hurlé et j’ai prié. »

« Je pensais au fait que la dernière fois que j’avais vu mon bébé éveillé, elle me suppliait de ne pas aller au travail et j’y suis quand même allé. J’ai pensé à ce que ça serait de planifier les funérailles de mon enfant et toutes les choses qui nous manqueraient. »

L’épreuve dévastatrice a continué jusqu’à ce qu’elle reçoive la nouvelle bouleversante.

Le médecin est venu près de moi, avec une tête dévastée et il a déclaré: ‘Nous avons fait tout ce que nous pouvions mais malheureusement, nous n’avons pas pu la faire revivre… son cœur s’est arrêté! »

Sierra a tenu sa fille et a pleuré, abasourdie par ce qui aurait pu causer sa mort soudaine.

« Après environ 30 minutes environ, ils sont venus me voir et m’ont dit qu’ils avaient effectué des tests. Il semble qu’elle avait un diabète de type 1 non diagnostiqué et que son taux de sucre dans le sang était très élevé.»

« Je ne pouvais pas comprendre cette information. Comment mon bébé pourrait-il avoir du diabète? »

« Plus tard, j’ai découvert que le diabète n’était pas quelque chose qu’ils testaient chez les jeunes enfants. Les tests sont pratiqués vers l’âge de 5/6 ans. »

Sierra souhaite maintenant sensibiliser les gens sur le diabète et son impact sur les enfants. Elle a confié au Western Journal: «Avec le recul, j’ai remarqué des signes, mais à l’époque je ne pouvais pas m’imaginer que c’était du diabète. »

Elle a ajouté: «Les signes de diabète chez les jeunes enfants sont soit quand ils boivent beaucoup, font pipi et sont fatigués. Cela peut aussi apparaître très soudainement. »

«Ces signes sont facilement oubliés car la plupart des enfants font ces choses. Le test est un simple test de glycémie que vous devez demander lors de leur bilan de santé.  »

Sierra Greenlee a déclaré aux médias: « Partager mon histoire m’a réconforté, sachant que la mémoire d’Arya restera vivante à travers les enfants qui ont été sauvées grâce aux parents qui sont conscients des risques du diabète chez les bébés. »

Source : https://www.vonjour.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités