Un soldat, dont le vol a été retardé, est photographié en train d’assister par téléphone à la naissance de son enfant

La photo d’un soldat en train d’assister à la naissance de sa fille via FaceTime depuis une aérogare pendant l’attente dû à un retard de vol, a touché le cœur de nombreuses personnes.

En mai, Brooks Lindsey, du 2e Bataillon du 114e Régiment d’artillerie de campagne, se trouvait à Fort Bliss, à El Paso, Texas, en attendant d’être déployé au Koweït pour 9 mois.

Mais le destin lui réservait une surprise lorsqu’il a reçu un appel de sa femme enceinte habitant au Mississippi, lui disant qu’elle était sur le point d’être provoquée. Sachant qu’il ne serait pas à l’heure pour la naissance, elle s’est arrangée pour qu’il regarde l’accouchement par FaceTime.

Tracy Dover, une compagne de voyage qui attendait dans le même vol ayant été retardé, a pris une photo de ce soldat assis là, seul sur le sol en uniforme militaire de camouflage, les yeux rivés sur son téléphone.

La photo d’un soldat en train d’assister à la naissance de sa fille via FaceTime depuis une aérogare pendant l’attente dû à un retard de vol, a touché le cœur de nombreuses personnes.

En mai, Brooks Lindsey, du 2e Bataillon du 114e Régiment d’artillerie de campagne, se trouvait à Fort Bliss, à El Paso, Texas, en attendant d’être déployé au Koweït pour 9 mois.

Mais le destin lui réservait une surprise lorsqu’il a reçu un appel de sa femme enceinte habitant au Mississippi, lui disant qu’elle était sur le point d’être provoquée. Sachant qu’il ne serait pas à l’heure pour la naissance, elle s’est arrangée pour qu’il regarde l’accouchement par FaceTime.

Tracy Dover, une compagne de voyage qui attendait dans le même vol ayant été retardé, a pris une photo de ce soldat assis là, seul sur le sol en uniforme militaire de camouflage, les yeux rivés sur son téléphone.

Elle l’a publié sur Facebook avec cette légende :

« Hier, ce soldat de l’armée était dans mon vol de retour vers la maison au Mississippi, ayant été retardé. Il a dû regarder la naissance de sa fille sur FaceTime. Il pleurait et nos coeurs étaient déchirés. On lui a tous donné un peu d’espace. Quand nous avons entendu le bébé pleurer, nous nous sommes réjouis pour lui. Je voulais partager ce moment parce que je ne veux pas qu’on oublie nos soldats servant pour nous tous les jours et les sacrifices qu’ils font. »

Le couple savait d’avance qu’il ne pourrait pas être avec elle pour la naissance. Mais quand la tension artérielle de sa femme Haley a grimpé en flèche et que les médecins ont constaté qu’elle souffrait de prééclampsie, ils ont décidé de la provoquer immédiatement. C’est Haley qui, plus tard, a partagé leur histoire sur LoveWhatMatters.

Haley a appelé son mari et la Croix-Rouge. Brooks a réservé un vol pour El Paso. Son avion a atterri à Dallas quand Haley était dilatée à 5 centimètres.

De façon inattendue, son vol de correspondance vers Jackson a été retardé de deux heures. Mais la naissance ne pouvait pas attendre, alors la belle-mère de Haley a fait un FaceTime avec Brooks.

C’est pendant ce laps de temps que Tracy a pris une photo du soldat.

Haley a dit : « Il me disait que tout allait bien, que je me débrouillais si bien, et je l’ai entendu faire des grimaces et dire ‘wow!’ à travers mes poussées. J’entendais les gens à l’aéroport parler et applaudir ! »

Au moment crucial, alors que sa fille était sur le point de naître, Brooks a dit que son avion était arrivé et qu’il devait monter à bord.

Haley se souvient : « Tout ce dont je me souviens, c’est que mon médecin criait : ‘Ne le laissez pas monter à bord de l’avion ! Elle est ici ! Elle est là !’ Alors le personnel de l’aéroport l’a laissé regarder jusqu’à ce que ce soit fini ! »

Par la suite, le nouveau père, se sentant comme sur un nuage, est monté à bord de son avion et s’est envolé pour rejoindre sa femme et sa petite fille venant de naître.

« Quand il est entré à 7 h 20, il n’y avait que Millie et moi. Il l’a prise dans ses bras pendant cinq minutes et n’arrêtait pas de dire ‘wow’, je n’arrive pas à croire qu’on vient d’avoir un bébé, mais pendant tout ce temps, je pensais qu’il devait déjà repartir 4 jours plus tard. »

Haley a exprimé sa gratitude pour l’amour qu’ils ont reçu par Internet et en personne.

« Nous n’arrivons pas à croire à quel point cette histoire a voyagé loin et largement ! J’espère vraiment que cela donnera aux autres familles de militaires l’espoir de pouvoir rapatrier leurs proches en cas d’urgence ou d’un autre changement dans leur vie ! »

La photo, devenue virale, montre ce que les hommes et les femmes des Forces armées sont prêts à endurer. Elle a été partagée plus de 91 000 fois sur Facebook et nous rappelle de façon poignante les sacrifices consentis par les militaires au service de leur merveilleux pays.

 

 

 

Source : m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran