Télévision: encore plus de pubs, des soirées cinéma le mercredi et le samedi, menace sur Netflix

television.jpg?resize=1200,630 - Télévision: encore plus de pubs, des soirées cinéma le mercredi et le samedi, menace sur Netflix

La télévision va faire peau neuve en 2020, il y aura du bon avec plus de cinéma disponible mais aussi du moins bon avec encore plus de pub… Découvrez ce qui vous attend ci-dessous ▼

Une télévision avec de la pub, toujours plus de pub…

Les récents changements de lois vont assouplir par décret, les règles encadrant la publicité.radio et de la presse.

Attendez-vous donc dès le début de l’année 2020 à voir encore plus de pub…Et ce ne sera pas au meilleurs moments de la journée mais pendant les films et les téléfilms de plus d’1h30.

Vous verrez apparaître une troisième coupure pub et, puisque TF1 et M6 le demande depuis longtemps, les coupures pub ne seront plus obligés d’être au minimum toutes les vingt minutes…

En plus de cela, le gouvernement a répondu favorablement à une autre requête des chaînes privées, c’est d’avoir l’autorisation de faire de  la publicité segmentée et géolocalisée  à raison de deux minutes par heure en moyenne.

Pour comprendre, un téléspectateur de Saint-Malo et de Troyes ne verront pas les mêmes spots mais les les chaînes n’auront pas droit de donner d’adresse des magasins, pour ne pas perturber le modèle économique de la !

En plus de cela, les chaînes auront le droit de faire de la publicité pour les films de cinéma (qu’elles produisent souvent) à condition que le cinéma français soit autant visible que les films étrangers.

La télévision proposera plus de cinéma

Une autre révolution est que le téléspectateur aura accès à plus de films pendant l’année.

En effet, l’interdiction de diffuser des films le mercredi, vendredi et samedi vient d’être levée et grâce à la concurrence de Netflix les chaînes proposeront jusqu’à 244 soirées cinéma par an… vous allez vous régaler!

Netflix pour financer la télévision

Les plateformes de streaming seront obligées de s’engager auprès du CSA pour financer la production française de série ou de cinéma, au moins à hauteur de 16 % de leur chiffre d’affaires.

Certes, ce sera très dur de contrôler ce volet car les plateformes de vidéo à la demande ne sont pas toutes transparentes sur leurs revenus et il sera difficile de les sanctionner.

Crédit Photo: freestocks.

Le ministre de la culture, Franck Riester a déclaré:  S’ils ne le font pas, ils ne pourront plus être disponibles en France  et il est confiant sur l’engagement financier de Netflix ou Amazon.

Cependant, il sera presque impossible de mettre en place un système pour fermer l’accès de ses sites qui n’ont besoin d’aucune autorisation pour être disponibles sur internet…

La télévision contrôlée par la fusion Hadopi/CSA

Les deux principaux gendarmes de l’audiovisuel vont s’associer et fusionner.

Le nouvel organisme composé du CSA et d’Hadopi pourra contrôler les chaînes de télévisions et les géant du net ainsi que le piratage.

Les deux instances travailleront ensemble pour une télévision plus saine et plus encadrée…

Source : https://www.vonjour.fr

Publicités