Agression de Marseille : la victime veut revenir chez elle, en Corse

Le 6 septembre dernier, Sandra Reginensi, cantinière à l'école de La Pauline à Marseille, était victime d'une violente agression à l'arme blanche

Le 6 septembre, Sandra Reginensi a été victime d’une agression à l’arme blanche sur son lieu de travail à Marseille. Originaire de Venaco, désormais elle souhaite rentrer en Corse, en sécurité.

Sandra Reginensi, 44 ans, est cantinière dans une école du neuvième arrondissement de la cité phocéenne. Elle a été grièvement blessée, à l’abdomen et à la gorge, elle est qui plus est traumatisée. Son agresseur, un jeune de 17 ans, a été arrêté peu après.

Cette deuxième agression en 5 ans est pour cette mère de deux enfants l’agression de trop. Aujourd’hui, elle veut rentrer en Corse, être mutée dans l’île et lance une sorte d’appel au secours. Elle est l’invité de la rédaction et de Patrick Vinciguerra ce vendredi.

Un témoignage bouleversant

Comment allez-vous ?

Physiquement et psychologiquement je suis broyée catastrophée, choquée, traumatisée et c’est de plus en plus compliqué. 

Votre agresseur a été arrêté, il est en psychiatrie aujourd’hui, que souhaitez-vous lui dire ?



Certes il n’a que 17 ans et demi, il n’était pas bien dans sa tête mais ce qu’il a fait est très grave, il nous a atteint nous à 6h du matin cela aurait pu être les enfants à 11h… Clairement il est fou, mais quand on prend le temps de choisir un ciseau et un couteau alors qu’il aurait pu me poignarder avec un stylo ou un crayon, il y avait plein de choses sur mon bureau…, dans les actes de folie on ne réfléchit pas normalement, lui il a bien pris le temps de réfléchir… 

Au moment de l’agression vous avez pensé à un acte terroriste ?

Oui, parce que lorsqu’il est rentré, qu’il m’a dit  je suis musulman, je fais la prière, les chrétiens il faut tous les tuer toi tu vas mourir aujourd’hui…je sais que ce n’est pas bien ce que je vais faire mais je vais le faire quand même …là il m’a poignardée, conscient de ce qu’il faisait. 

L’école de La Pauline à Marseille où Sandra Reginensi a été agressée le 6 septembre dernier - Maxppp
L’école de La Pauline à Marseille où Sandra Reginensi a été agressée le 6 septembre dernier © Maxppp – maxppp

Ce n’est pas la première fois que vous êtes agressée à Marseille, vous voulez rejoindre la Corse ?

Oui absolument, cela fait deux fois en 5 ans que nous somme gravement agressés avec mon mari, la première fois on a sollicité les services de la CDC pour rentrer chez nous puisque nous sommes domiciliés à Venaco, propriétaires d’une maison, on paie nos impôts, on vote au village….avec le travail cela a été compliqué et tout le monde m’a fermé la porte…

A l’issue de cette deuxième agression je veux rentrer chez moi, qu’on puisse faire le nécessaire pour que mon mari, moi et mes enfants on puisse vivre en tranquillité et toute sécurité chez nous.

Je renouvelle ma demande auprès de Gilles Simeoni, Jean-Guy Talamoni, de M.Sindali le maire de Corte, Michel Mezzadri celui de Venaco, Vanina Borromei également…je vous en supplie faites nous rentrer…Il n’y a que ça qui puisse nous faire tourner la page et qu’on puisse s’en sortir.  

Source : https://www.francebleu.fr

Publicités