Coups de couteau : une sexagénaire retrouvée morte dans le Nord meusien….

Le drame a eu lieu au carrefour de Constantine, dans une maison isolée du village. Photo A.M.
Coups de couteau : une sexagénaire retrouvée morte dans le Nord meusien….

Dans la commune de Rouvrois-sur-Othain, une femme a été retrouvée morte mardi en fin de journée.

Sa fille, gravement blessée à l’arme blanche, a été transportée à l’hôpital à Metz.

Que s’est-il passé mardi en fin de journée à Rouvrois-sur-Othain ? À l’arrivée des secours, au 5, hameau Constantine, Viviane Adnet, 65 ans, est retrouvée morte au domicile de sa fille, Stéphanie, 43 ans, elle-même gravement blessée.




Celle-ci a été transportée de toute urgence par le SMUR de Mont-Saint-Martin à l’hôpital de Mercy, à Metz.

Au départ, son pronostic vital était engagé : il ne l’était plus ce mercredi.

Par mesure de précaution, les gendarmes de la communauté de brigades d’Étain ont mis en place un important dispositif de sécurité : ils ont été épaulés par l’escadron de la gendarmerie mobile de Verdun, le Peloton de surveillance et d’intervention mais aussi par leurs collègues de la section de recherches de Nancy, accompagnés d’un médecin légiste.




Ce dernier a pu faire un premier examen du corps de la victime, tandis que les techniciens de la cellule d’investigation criminelle de Bar-le-Duc recueillaient les indices.

La maison a également fait l’objet d’une perquisition.

Autopsie à venir
Le procureur de la République de Verdun s’est aussi rendu sur les lieux ainsi que le commandant du groupement de gendarmerie.

Choqué, le maire de la commune, Simon Watrin confie : « Je connais bien cette famille, ce sont des personnes très gentilles. »




Viviane vit à côté de chez sa fille Stéphanie, salariée de Bricomarché à Longuyon.

Elle vit en couple et est maman de deux enfants : une fille de 13 ans et un fils de huit ans.

« Je les voyais souvent aller se promener tous ensemble », témoigne le maire de Rouvrois-sur-Othain.

Pour l’heure, la brigade de recherches de Verdun, en charge de l’enquête, n’exclut aucune piste.

Le mystère demeure sur les circonstances des faits.




Selon nos informations, la victime aurait succombé à des coups de couteau et sa fille aurait également été blessée à l’arme blanche.

Mais cela restera à confirmer par une autopsie réalisée dans les prochains jours.

En 2006, cette famille avait déjà été marquée par un drame.

Cette année-là, le 7 juin, le mari de la victime et père de Stéphanie s’était suicidé en s’immolant par le feu.

Source : https://www.republicain-lorrain.fr
Crédit photo : capture d’écran : https://www.republicain-lorrain.fr

Publicités