La musique peut-elle façonner votre âme ?….

Détail de « La Vierge aux anges» , également connue sous le nom de « La chanson des anges », est une peinture à l'huile par l'artiste français William-Adolphe Bouguereau, 1881.
La musique peut-elle façonner votre âme ?…..

La musique exprime la quintessence de la vie et de ses événements. C’est précisément cette universalité qui donne à la musique la grande valeur qu’elle a comme panacée à nos malheurs.

Récemment, à New York, j’ai appelé un taxi.

Tout le véhicule battait des pulsations avec la musique de Jay-Z.

Le bruit était si fort que mon cœur a commencé à ressembler à un beatbox, une boîte à rythmes.

Au moment où je sentais que mes dents allaient se déloger, j’ai supplié qu’on me laisse sortir.

Le son est une forme d’énergie. L’énergie peut construire ou détruire.

Il y a plus de 20 ans, le Dr Masaru Emoto, un scientifique japonais, a commencé à étudier l’effet du son sur l’eau.

Après avoir joué divers types de musique sur l’eau, il a congelé les molécules d’eau dans des boîtes de Pétri.

Lorsqu’elles étaient placées sous un microscope, on pouvait voir la différence entre les cristaux qui s’étaient formés dans les gouttelettes de liquide lorsque Bach, Mozart et le Hard Rock et le Metal avaient été joués.

Chaque morceau de musique avait provoqué la formation de cristaux dans des constellations complètement différentes.

Les deux premiers ont créé des formes géométriquement complexes et merveilleusement symétriques.

L’eau a réagi à la musique Hard Rock et le Metal en ne montrant aucune organisation, seulement le chaos.



Étant donné que la plupart des matières vivantes sont constituées de fluides – notre corps est composé à 60 % d’eau – nous aussi sommes touchés par les sons que nous entendons.

Ce que les anciens pensaient de la musique

Dans sa République, Platon dit à un autre philosophe antique, Glaucon, que « la formation musicale est un outil plus puissant que tout autre parce que le rythme et l’harmonie se faufilent aux confins des lieux intérieurs de l’âme, sur lesquels ils s’attachent puissamment, en transmettant la grâce, et rendant gracieuse l’âme de celui qui est correctement éduqué, ou ingrat et sans grâce celui qui est mal élevé, incompétent ».

Platon a déclaré que cette formation était la véritable éducation de « l’être intérieur ».

C’est pour cette raison que quelqu’un ainsi formé « percevrait avec perspicacité les omissions ou les fautes de l’art et de la nature », et avec un vrai goût, « louerait et se réjouirait de recevoir en son âme le bien ».

Bref, il deviendrait noble et bon. Platon a également observé l’effet que la musique a eu sur la société à son époque.

La musique, dit-il, est une loi morale.

Il a observé qu’elle « donne une âme à l’univers, des ailes à l’esprit, un envol à l’imagination, un charme à la tristesse, à la gaieté et à la vie ; elle est l’essence de l’ordre et prête à tout ce qui est bon, juste et beau ».

La mauvaise musique est pleine de dangers pour tout l’État.

Aristote disait que puisque la musique communique des émotions, la musique immorale peut façonner notre caractère pour le pire. On s’imprègne de la même passion que la musique qu’on écoute.

« Si, pendant longtemps, il écoute habituellement de la musique qui éveille des passions ignobles, tout son caractère sera façonné en une forme ignoble. »

Selon des chercheurs de l’Université du Missouri, la musique hip-hop, rap et pop favorise les comportements problématiques.

Ils ont analysé les paroles de plus de 400 succès de Billboard parus entre 2006 et 2016 sur les thèmes de la violence, du blasphème, de la misogynie et des références aux rôles sexuels.

La professeure Cynthia Frisby suggère que les parents discutent avec leurs adolescents de ce qu’ils écoutent et de l’impact que cela a sur leur identité.

Un répondant à l’histoire a fait une mise en garde : « Outre la violence et l’agressivité, les connotations de contrôle et de possessivité (par exemple, ‘Tu es à moi’, ‘Je ne te laisserai jamais partir’) et le chantage émotionnel (‘Je ne peux pas vivre sans toi’) sont trop courants et ne semblent pas être remis en question. Pourtant, ce sont souvent ces mêmes attitudes qui mènent à la violence et aux abus. »

La musique est comme la religion. Elle n’est jamais neutre dans sa direction spirituelle.

On dit qu’en fin de compte, tous les usages du ton et des paroles musicales peuvent être classés en fonction de leur direction spirituelle : vers le haut ou vers le bas.



Pensez aux chants grégoriens et comment ils reflètent parfaitement l’architecture des cathédrales dans lesquelles ils ont été chantés.

Si on examine le majestueux Messie de Haendel ; son noble but était la glorification du Dieu suprême.

Spirituellement, il élève l’auditeur.

Tant que le sublime et la beauté prévaudra dans la musique, la civilisation s’épanouira, tant sur le plan spirituel que sur le plan matériel.

Jani Allan est une journaliste, chroniqueuse, écrivaine et communicatrice sud-africaine.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles d’Epoch Times.

Source : https://fr.theepochtimes.com
Crédit photo : Capture d’écran

Publicités