Louis Lareng, le fondateur du Samu, s’est éteint à 96 ans…..


Louis Lareng, le fondateur du Samu, s’est éteint à 96 ans…..

Le professeur Louis Lareng, pionnier de la télémédecine et père du tout premier Samu créé en 1968 à Toulouse, est décédé ce dimanche à l’âge de 96 ans

Le professeur Louis Lareng est mort ce dimanche à Toulouse à l’âge de 96 ans.

Cet anesthésiste a marqué l’histoire de la santé publique en créant le Samu en 1968.

Il a aussi été un pionnier de la télémédecine.

La trace qu’il laisse dans l’histoire de la médecine française est indélébile.

Le professeur Louis Lareng, l’homme qui a créé le tout premier Samu (Service d’assistance médicale urgente) en 1968 à Toulouse, s’est éteint ce dimanche matin à l’âge de 96 ans.

Ce Bigourdan d’origine, à l’accent rocailleux, a été le premier à propulser l’hôpital « hors des murs », « du pied de l’arbre à l’accueil » comme il le disait, avec un numéro, des médecins et des ambulanciers dédiés.

Au-delà de sa carrière universitaire, le médecin anesthésiste de formation qui étudié à Toulouse et longtemps exercé à l’hôpital Purpan, « Loulou » le militant a aussi œuvré en politique.

Il a été conseiller municipal de Toulouse et député socialiste de la Haute-Garonne de 1981 à 1986, et même conseiller régional.



« Avec l’esprit pionnier et le sens du service public chevillé au corps, [il] restera pour moi un modèle d’engagement, tant il incarnait parfaitement toutes les valeurs d’humanisme et d’innovation sociale », a notamment réagi sur Facebook Carole Delga, la présidente de la région Occitanie.

« Homme de progrès et d’innovation, il s’est intéressé très tôt à la télémédecine », rappelle aussi Etienne Guyot, le préfet de la Haute-Garonne, dans son hommage public.

Celui qui twittait encore il y a quelques mois sur l’importance de former l’ensemble de la population aux gestes de premiers secours n’était pas à une innovation médicale près et a présidé jusqu’à sa mort la Société européenne de télémédecine et d’e-santé.

L’homme inspirait un immense respect dans la communauté médicale.

Source : https://www.20minutes.fr
Crédit photo : Capture d’écran

Publicités