L’homme de 91 ans mort battu et asphyxié était accusé d’abus sexuels sur mineurs

Dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Roger Matassoli à son domicile de Ronquerolles, dans l’Oise, une autopsie a été pratiquée et a révélé que l’homme de 91 ans est mort battu et asphyxié.

Des traces de coups ont été relevées à l’abdomen, au visage et au crâne. Un jeune homme, âgé de 19 ans, a été interpellé lundi par les gendarmes au volant de la voiture de la victime.


Son état psychiatrique étant incompatible avec une garde à vue, il a été hospitalisé d’office. Il souffrirait de troubles mentaux.

Roger Matassoli, la victime, avait été prêtre de 1956 à 2009. Il avait par le passé été accusé d’agressions sexuelles sur des mineurs.

Jacques Benoît-Gonnin, évêque de Beauvais, a publié un communiqué mardi soir, après que la presse locale eut « fait écho d’une plainte à l’encontre de l’abbé Roger Matassoli pour des comportements inappropriés sur mineur, commis il y a plusieurs dizaines d’années ».

« Depuis 2009, l’abbé Matassoli n’a plus de charges paroissiales. Ayant entendu une victime, j’ai pris à l’encontre du P. Matassoli, des mesures l’éloignant de l’exercice public du ministère », a-t-il ajouté.

« Après le dépôt d’une plainte au civil, émanant d’une nouvelle victime, une procédure canonique a été engagée qui a permis d’entendre les victimes connues. Le P. Matassoli a été alors interdit de tout ministère, même privé » a-t-il conclu, en « demandant pardon » aux « victimes ».


On ignore pour l’instant le mobile du suspect dont le père connaissait la victime.
source : https://www.20minutes.fr

Publicités