Je vous souris……

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Je vous souris…

À vous que je vois tous les jours dans la rue, vous qui profitez du soleil en famille, entre amis, vous qui faites des barbecues, des apéros, vous qui vous êtes découvert une nouvelle passion pour le footing, ou le vélo avec les enfants, vous qui allez faire des courses tous les jours pour dévaliser les rayons des pâtes ou de pq, vous qui pouvez profiter de ce confinement que vous prenez pour des vacances.

Je vous souris car vous n’avez pas mesuré la gravité de la situation.

Vous n’avez sûrement pas compris que nous ne sommes qu’au début de cette horrible pandémie, le pire arrive, très bientôt.

Je vous souris car moi aussi j’aimerais rester avec mon mari et mes enfants à la maison, moi aussi je voudrais profiter de ces pseudos vacances, mais je ne peux pas j’ai choisi un métier où l’on ne peut pas faire grève, un métier où l’on travaille les dimanches , les jours fériés, un métier qui est là pour vous sauver mais à cause de votre connerie, de votre égoïsme je vais peut-être en crever.

Oui en crever car vous êtes insouciants, inconscients.

Je vous souris en espérant pouvoir encore serrer mes enfants dans mes bras ce soir.



Je vous souris quand je vous vois avec vos masques et vos gants dans la rue, les supermarchés… Ces masques et ce gel hydro alcoolique qui nous manquent tellement pour pouvoir nous protéger, nous en première ligne d’une guerre qui nous tuera.

Pas tous, non, mais regardez autour de vous, vous allez peut-être devoir choisir, qui soigner
votre père ou votre mère ?
Votre frère ou votre sœur ?
votre fils ou votre fille ?…
Et puis non, ce n’est pas vous qui choisirez mais le médecin et l’infirmière qui eux n’auront pas, eu la chance de profiter de ce confinement, eux qui seront épuisés, anéantis parce que nous n’avons pas fait ce métierju pour devoir choisir.

Alors profitez bien, amusez vous, applaudissez nous le soir à 20h, et venez nous voir dans quelques temps pour vous plaindre qu’il n’y a pas assez de personnel à l’hôpital, pas assez de matériel pour vous soigner.

À ce moment là vous pourrez rester confinés chez vous car nous ne serons peut être plus là.

Mais je vous souris encore ….

Source : https://m.facebook.com
Crédit photo : capture d’écran

Crédit photo : capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités