L’Espagne rend le port du masque obligatoire dans la rue et lieux publics dès l’âge de 6 ans !…

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Mercredi, le gouvernement espagnol a publié au Journal officiel les détails de la nouvelle règle sur le masque obligatoire qui entrera en vigueur jeudi.



Les masques doivent être portés dans la rue et dans les lieux publics ou ouverts au public lorsqu’il est impossible de maintenir une distance de deux mètres entre les personnes.



Port du masque obligatoire en public, y compris à l’extérieur dès l’âge de 6 ans
Les Espagnols de plus de six ans doivent désormais porter un masque dans tout espace public intérieur ou extérieur où la distance sociale est impossible.

Madrid espère que l’ordonnance permettra de limiter les nouvelles infections. Ils sont obligatoires pour tous les enfants de plus de 6 ans.

Il est également conseillé le port du masque aux enfants âgés de trois à cinq ans, mais ne le rend pas obligatoire.

Il existe cependant des exemptions spécifiques : Les personnes souffrant d’une affection respiratoire exacerbée par le port d’un masque ou si une personne souffre d’un handicap ou d’une affection qui entraînerait des changements de comportement rendant le port d’un masque impossible.



Si elles sont impliquées dans une activité qui serait incompatible avec le port d’un masque  comme manger ou boire.

L’ordonnance explique que le masque doit être d’un type qui couvre la bouche et le nez, de préférence d’une variété chirurgicale ou hygiénique, mais qui répond à des critères sanitaires de base.

Le gouvernement a publié des directives pour ceux qui souhaitent se fabriquer un masque à domicile.

L’Espagne entreprend un déconfinement par étapes
Ce déconfinement par étapes doit durer jusqu’à fin juin et dépendra de l’évolution de la pandémie.



Tout en exprimant un message d’espoir, Pedro Sanchez a appelé à ne pas baisser la garde.

Il est très important d’être conscient qu’il y aura des reprises de la pandémie dans les prochains mois, a-t-il dit,

Ce dont nous avons besoin, c’est que ces regains soient le moins intenses possible pour ne pas mettre en tension notre système de santé, nos professionnels de santé, a-t-il dit.

Le gouvernement sollicitera mercredi, à la chambre des députés, une nouvelle prolongation pour quinze jours de l’état d’alerte qui était en vigueur jusqu’au 9 mai inclus.



Source : https://www.vonjour.fr

Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités