Un tueur en série de chevaux ? Un autre cheval a été retrouvé mort avec une oreille coupée…

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail




Un autre cheval a été retrouvé mort avec une oreille coupée. Un tueur en série de chevaux sévit-il actuellement en France ?

Un autre cheval a été retrouvé mort avec une oreille coupée

Quelle est cette mystérieuse affaire de chevaux retrouvés morts avec une oreille coupée ? Ce dimanche 17 mai, un nouveaux cas a été dévoilé en Picardie.



Un poney a été retrouvé mort, dans une pension pour chevaux à Berny-en-Santerre, près de la gare TGV Haute-Picardie, dans la Somme. Avec un détail intriguant : l’animal avait une oreille coupée.

Trois jours plus tôt, une jument de la même pension avait été tuée et avait également eu une oreille coupée.

La propriétaire avait alerté les gendarmes et porté plainte contre X.

Un tueur en série de chevaux ?

Ce n’est pas la première fois que de mystérieux meurtres de la sorte ont lieu. Le mois dernier, le 22 avril, un scénario identique avait eu lieu à Quierzy, dans l’Aisne.



Une pouliche avait été égorgée et là aussi, l’animal avait une oreille en moins.

Et on remonte encore, en juin 2019, un cheval avait été découvert mort, avec une oreille coupée dans un pré du Puy-de-Dôme.

Et encore, en février 2020, un cheval du lycée agricole de Château-Salins, en Moselle et un autre cheval en Vendée, avaient été victimes du même mode opératoire.

Une enquête a été ouverte

Le procureur d’Amiens annonce être saisi des deux affaires du 14 et 17 mai 2020.



Mais il explique que « ces faits font écho à des faits, semble-t-il similaires constatés dans l’Aisne (1 cas), mais aussi dans l’Oise (2 cas), en avril ».

Le procureur annonce qu’une enquête a été ouverte « pour sévices ou actes de cruauté envers un animal domestique ».

Le parquet d’Amiens assure aussi qu’il « va échanger avec les parquets picards concernés pour proposer un regroupement du traitement de ces affaires ».

«À ce stade, personne n’a été identifié et le mobile de ces faits n’est pas connu », précise le procureur d’Amiens.



Source : https://www.vonjour.fr

Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Publicités