Parler avec soi-même de façon positive : le fait de se parler est une bonne chose.

 

Le dialogue personnel est votre dialogue interne. Il est influencé par votre subconscient et révèle vos pensées, croyances, questions et idées.

Votre dialogue personnel peut être à la fois négatif et positif. Il peut être aussi encourageant qu’inquiétant. Une grande partie de votre discours dépend de votre personnalité. Si vous êtes optimiste, votre discours peut être plus optimiste et positif. L’inverse est généralement vrai si vous avez tendance à être pessimiste.

La pensée positive et l’optimisme peuvent être des outils efficaces de gestion du stress. En effet, avoir une vision plus positive de la vie peut vous procurer plusieurs avantages sur le plan de la santé. Par exemple, une étude de 2010 montre que les optimistes ont une meilleure qualité de vie.

Si vous pensez que votre discours personnel est trop négatif, ou si vous voulez mettre l’accent sur un discours personnel positif, vous pouvez apprendre à changer ce dialogue intérieur. Cela peut vous aider à être une personne plus positive et peut améliorer votre santé.

Pourquoi est-ce bon pour vous ?

Le dialogue personnel peut améliorer vos performances et votre bien-être général. Par exemple, la recherche montre qu’un dialogue positif envers soi-même peut aider les athlètes à améliorer leur performance. Il peut les aider à faire preuve d’endurance ou à faire face à une série de coups durs.

De plus, un discours positif et une perspective plus optimiste peuvent avoir d’autres avantages pour la santé, notamment :

  • une vitalité accrue
  • une plus grande satisfaction de vivre
  • l’amélioration de la fonction immunitaire
  • une réduction de la douleur
  • une meilleure santé cardiovasculaire
  • un meilleur bien-être physique
  • la réduction du risque de décès
  • moins de stress et de détresse

On ne sait pas très bien pourquoi les optimistes et les personnes qui ont un dialogue personnel plus positif en tirent de tels avantages. Cependant, la recherche suggère que les personnes qui parlent de façon positive peuvent avoir des aptitudes mentales qui leur permettent de résoudre des problèmes, de penser différemment et d’être plus efficaces pour faire face aux difficultés ou aux défis. Cela peut réduire les effets néfastes du stress et de l’anxiété.

Comment ça marche ?

Avant de pouvoir apprendre à exercer votre dialogue personnel, vous devez d’abord identifier les pensées négatives. Ce type de réflexion et d’autosuggestion se divise généralement en quatre catégories :

  • Ramener tout à soi. Vous vous en voulez pour tout.
  • Exagérer. Vous vous concentrez sur les aspects négatifs d’une situation, en ignorant tous les aspects positifs.
  • Catastropher. Vous vous attendez au pire, et vous laissez rarement la logique ou la raison vous persuader du contraire.
  • Polariser. Vous voyez le monde en noir et blanc, ou en bien et en mal. Il n’y a rien entre les deux et il n’y a pas de juste milieu pour traiter et catégoriser les événements de la vie.

Lorsque vous commencez à reconnaître vos types de pensées négatives, vous pouvez travailler à les transformer en pensées positives. Cette tâche exige de la pratique et du temps et ne se développe pas du jour au lendemain. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut le faire. Une étude réalisée en 2012 montre que même les jeunes enfants peuvent apprendre à corriger leur langage personnel négatif.

Y a-t-il des exemples ?

Ces scénarios sont des exemples de quand et comment vous pouvez transformer un discours personnel négatif en un discours personnel positif. Encore une fois, il faut de la pratique. Reconnaître certains de vos propres discours négatifs dans ces scénarios peut vous aider à développer des compétences pour inverser la pensée lorsqu’elle se produit.

Négatif : Je décevrai tout le monde si je change d’avis.

Positif : J’ai le pouvoir de changer d’avis. D’autres comprendront.

Négatif : J’ai échoué et je me suis mis dans l’embarras.

Positif : Je suis fier d’avoir essayé. Il a fallu du courage.

Négatif : Je suis en surpoids et pas en forme. Pas la peine de m’embêter.

Positif : Je suis capable et fort, et je veux être en meilleure santé pour moi-même.

Négatif : J’ai laissé tomber tout le monde dans mon équipe quand je n’ai pas marqué.

Positif : Le sport est un sport d’équipe. On gagne et on perd ensemble.

Négatif : Je n’ai jamais fait ça avant, alors je serai mauvais pour ça.

Positif : C’est une merveilleuse occasion pour moi d’apprendre des autres et de grandir.

Négatif : C’est impossible que ça marche.

Positif : Je peux et je donnerai tout ce que je peux pour que ça marche.

Comment l’utiliser quotidiennement ?

Il faut s’exercer à parler positivement si ce n’est pas son instinct naturel. Si vous êtes généralement plus pessimiste, vous pouvez apprendre à changer votre dialogue intérieur pour être plus stimulant et encourageant.

Cependant, la formation d’une nouvelle habitude demande du temps et des efforts. Avec le temps, vos pensées peuvent changer. Un discours positif peut devenir votre norme. Ces conseils peuvent vous aider :

  • Identifier les pièges négatifs du dialogue personnel. Certains scénarios peuvent augmenter votre méfiance à l’égard de vous-même et mener à un discours plus négatif. Les événements professionnels, par exemple, peuvent être particulièrement difficiles. Le fait de déterminer à quel moment vous vivez la discussion la plus négative peut vous aider à anticiper et à vous préparer.
  • Surveillez vos sentiments. Arrêtez-vous pendant les événements ou les mauvaises journées et évaluez votre dialogue personnel. Devient-il négatif ? Comment pouvez-vous inverser la tendance ?
  • Retrouvez l’humour. Le rire peut aider à soulager le stress et la tension. Lorsque vous avez besoin d’un coup de pouce pour parler de façon positive, trouvez des façons de rire, par exemple en regardant des vidéos amusantes sur des animaux ou en regardant un comédien.
  • Entourez-vous de gens positifs. Que vous le remarquiez ou non, vous pouvez absorber les perspectives et les émotions des gens autour de vous. Cela inclut les émotions négatives et positives, alors choisissez des personnes positives quand vous le pouvez.
  • Offrez-vous des affirmations positives.Parfois, voir des mots positifs ou des images inspirantes peut suffire à réorienter vos pensées. Affichez de petits rappels dans votre bureau, à la maison et partout où vous passez beaucoup de temps.

Quand doit-on demander de l’aide ?

Un dialogue personnel positif peut vous aider à améliorer votre façon de voir la vie. Il peut également avoir des effets bénéfiques durables sur la santé, notamment une amélioration du bien-être et de la qualité de vie. Cependant, le dialogue personnel est une habitude qui s’acquiert au cours d’une vie.

Si vous avez tendance à avoir un discours négatif et à errer du côté du pessimisme, vous pouvez apprendre à le changer. Cela prend du temps et de la pratique, mais vous pouvez développer un dialogue intérieur positif et édifiant.

Si vous constatez que vous n’y arrivez pas seul, parlez-en à un thérapeute. Les experts en santé mentale peuvent vous aider à identifier les sources de discours négatifs et à apprendre comment faire concrètement. Demandez à votre médecin de vous orienter vers un thérapeute ou demandez à un ami ou à un membre de votre famille de vous faire une suggestion.

Si vous n’avez pas de références personnelles, vous pouvez consulter la base de données de sites internet comme l’Annuaire des psychologues en France, Psy.be pour trouver un thérapeute selon vos besoins en Belgique, l’Ordre des psychologue du Québec, etc. Certaines applications pour téléphones intelligents comme Talkspace et LARKR fournissent des connexions virtuelles à des thérapeutes formés et agréés par le biais du chat ou de flux vidéo en direct.

 

Source : m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran.

 

Publicités