À partir du 9 juin, un QR Code à scanner pour rentrer dans les bars, restaurants et salles de sport

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

À compter du 9 juin pour s’attabler dans un restaurant, rentrer dans un bar ou dans une salle de sport, il faudra scanner un QR Code avec son téléphone, via l’application TousAntiCovid.

Cette application permettra d’être informé d’un risque de contamination au coronavirus si une personne contagieuse était dans l’établissement, a annoncé le gouvernement le 25 mai.

Cette nouvelle fonctionnalité, TousAntiCovid Signal, est un « cahier de rappel » numérique que les professionnels devront obligatoirement mettre en œuvre selon le nouveau protocole sanitaire pour la réouverture de leurs établissements, a rappelé le ministère de l’Économie lors d’une conférence de presse téléphonique. Ce dispositif est une « mesure barrière supplémentaire à l’ensemble des mesures préconisées par le gouvernement » et vient compléter la détection des cas-contacts via l’antenne Bluetooth des téléphones, l’une des fonctions de TousAntiCovid, dit-il.



Alerte « orange »… alerte « rouge »

Un cahier papier devra toutefois être proposé en complément aux clients qui n’auraient pas de smartphone. Ils devront y inscrire leur identité, leur adresse mail ou leur numéro de téléphone. Les données personnelles seront mises à la disposition de l’Agence régionale de santé (ARS) ou de l’assurance maladie et seront automatiquement supprimées au bout de 15 jours.

Fourni aux professionnels sur le site https://qrcode.tousanticovid.gouv.fr, le QR code devra être affiché à l’entrée du bar, du restaurant ou de la salle de sport, afin de pouvoir être scanné par les clients eux-mêmes de manière anonyme.

L’amplitude horaire sera de deux heures. Autrement dit, si un visiteur flashe le QR Code à 9 heures et indique les jours suivants dans l’application qu’elle a contracté le virus du Covid-19 causé par le PCC (Parti communiste chinois), tous les clients présents de 9 heures à 11 heures seront automatiquement alertés et recevront une alerte orange. Les consignes sont alors d’« aller se faire tester immédiatement, de limiter ses contacts et de surveiller ses symptômes ».

Par contre si trois personnes devenues positives ont fréquenté le lieu, une « alerte rouge » préconise de « s’isoler et se faire tester immédiatement », car ils seront considérés comme cas contact à risque. Enfin, les responsables des établissements devront créer souvent un nouveau QR Code, afin de renforcer la confidentialité des clients.

Les systèmes de traçage sont accusés par certains défenseurs de la vie privée d’avoir une efficacité limitée contre l’épidémie, au prix d’un pas supplémentaire vers une société de surveillance. En février 2021, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a donné son feu vert au dispositif.



Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail