Assiettes qui volent, passagers terrifiés : une bagarre géante éclate sur un bateau de croisière

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un clown crée une bagarre générale sur un bateau de croisière

Jeudi 25 juillet, une rixe a éclaté à bord d’un paquebot, le Britannia, après une soirée arrosée…

Le retour de croisière en provenance des fjords norvégiens a été pour le moins mouvementé pour les passagers du paquebot Britannia jeudi 25 juillet. Comme le relate la BBC, une bagarre générale a éclaté à bord du bateau de la société P&O Cruises, blessant six personnes, trois hommes et trois femmes. Les victimes souffrent de coupures et d’hématomes. Un journaliste présent à bord, Richard Gaisford, rapporte sur Twitter qu’il y a eu « du sang partout« , les passagers jetant des assiettes et mobilier comme des projectiles. « Des témoins m’ont raconté qu’ils étaient tellement apeurés qu’ils ont dû se cacher, des familles se battaient« , continue-t-il.

Qu’est-ce qui a pu provoquer une telle scène de panique ? D’après le reporter, la bagarre a eu lieu après une journée de célébration patriotique, durant laquelle l’alcool a coulé à flot. Pour cet évènement, les passagers étaient invités à s’habiller en tenue de soirée. Selon les premiers témoignages, la fête aurait tourné aigre lorsque l’un d’entre eux est arrivé déguisé en clown, provoquant la colère d’un autre voyageur qui avait réservé un voyage avec tenue correcte exigée.

D’après une mère de famille citée dans le Daily Mail, ce n’est pas le clown qui aurait déclenché les hostilités mais un groupe de passagers « malpolis » qui ont fait le voyage à bord de ce paquebot uniquement pour « boire autant que possible » grâce à leurs pass offrant les boissons à volonté. « Dès le moment où nous avons embarqués, j’ai croisé plusieurs personnes qui n’avaient aucun savoir vivre, ni respect pour les autres passagers« , témoigne-t-elle.

Les passagers « abasourdis »

Richard Gaisford de préciser : « J’ai compris qu’il se passait quelque chose d’anormal à bord quand j’ai entendu le signal d’urgence à 2 heures du matin demandant à l’équipage de sécurité de rejoindre immédiatement le restaurant du 16e étage. Je m’y suis rendu également et je suis tombé sur des passagers abasourdis par ce à quoi ils venaient d’assister« .

Le Britannia arrivait alors au port de Southampton, sur les côtes anglaises, un jour plus tard. Les deux perturbateurs présumés, un homme de 43 ans et une femme de 41 ans, sont restés confinés dans leur cabine le reste du séjour, puis ont été pris en charge par la police à l’arrivée du paquebot. D’après la BBC, ils ont été relâchés. Une enquête est néanmoins en cours.

Source : https://www.closermag.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail