Attention danger, près de 48% des Français approuveraient une intervention des militaires!….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Après la tribune de militaires et généraux dénonçant « le délitement » du pays, l’institut de sondages Louis Harris en partenariat avec LCI a publié une étude sur l’opinion des Français. Effrayant.

À l’origine, une pétition publiée sur le site de l’extrême-droitier hebdomadaire Valeurs Actuelles. Un pensum rédigé et signé par quelques généraux et militaires pour la plupart à la retraite. Exercent-ils la moindre influence sur les militaires d’active? Fort faible, négligeable, assurent les meilleurs spécialistes de la chose militaire dont notre confrère de L’Opinion, Jean-Dominique Merchet, même si, aujourd’hui, il semblerait que

Il n’en est pas moins nécessaire de lire avec attention ces quelques paragraphes: toutes les scies et obsessions de la droite radicale identitaire- à la droite du… Rassemblement National!- y sont reprises, il n’en manque pas une: « La France est en péril, menacée par plusieurs dangers mortels »; elle est « sous la menace de la guerre raciale »; les « hordes de banlieue » sont sur le point de déferler, etc… le complotiste Philippe de Villiers ainsi que l’idéologue et concepteur du « grand remplacement » Renaud Camus s’y retrouvent dans le moindre détail. L’appel serait pourtant resté plus ou moins inaperçu s’il ne s’était achevé sur quelques lignes soulignant la nécessité éventuelle d’une intervention militaire!



Chassez le naturel, Marine Le Pen revient au galop
Scandale politique , on s’en doute. D’autant plus véhément que Marine Le Pen, rompant avec sa stratégie de dédiabolisation et de respectabilité, apportait aussitôt un soutien tonitruant aux « retraités ». Une offrande politique faite à Emmanuel Macron qui ne pouvait laisser passer l’occasion de cogner: « le vrai visage de Marine Le Pen, c’est celui des milices et des putschiste ». le chef de l’Etat avait tout intérêt à insister sur ce retour en arrière, au passé, aux traditions anti-démocratiques de l’extrême-droite, à cette incessante volonté jadis d’assassiner de Gaulle, que Marine Le Pen a désormais l’outrecuidance de prendre pour nouvelle référence.

Une captation, un détournement. Pendant ce temps, catatonique depuis les années Sarkozy, incapable d’une réflexion politique autonome.



Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail