Bientôt un modèle de prévention de l’abandon et de l’échec scolaire (M3D) en Tunisie

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Résultat de recherche d'images pour "echec scolaire"

 

Le modèle de prévention de l’abandon et de l’échec scolaire (M3D) a été lancé, mardi 11 décembre, dans sept établissements scolaires à travers le pays, sur un ensemble de 20 institutions éducatives ciblées, a déclaré Hatem Amara, directeur général du cycle préparatoire et de l’enseignement secondaire, lors d’un colloque tenu à l’initiative du ministère de l’éducation à Tunis pour le lancement de ce modèle.

Ce modèle a touché, d’abord, des collèges à El Massida (gouvernorat de Bizerte), au village d’El Kantara (gouvernorat de Siliana), à El M’nihla (Ariana), à El Fawar (Kébili), un collège et un lycée dans la délégation de Mehres (Sfax) et une école primaire à Mereth (gouvernorat de Gabès), a-t-il fait savoir.

Ce modèle a été lancé à l’initiative des ministères de l’Education, des Affaires sociales, de la Femme et de la Santé, en partenariat avec l’UNICEF, l’agence italienne pour la coopération au développement (AICS) et l’ambassade du Royaume-Uni en Tunisie.

Financé moyennant une enveloppe de 5,4 millions de dinars, ce projet d’une durée de trois ans vise la mise en place d’un dispositif pédagogique et d’un accompagnement au sein des établissements éducatifs afin de lutter contre le phénomène du décrochage scolaire, a-t-il ajouté.

Ce projet se base sur trois dimensions, a-t-il affirmé, à savoir la mise en place d’un mécanisme de rattrapage, l’assistance pédagogique de l’élève et l’installation d’un bureau d’écoute et d’accompagnement au sein de l’établissement éducatif.

Ce bureau offre un accompagnement précoce et individuel des élèves qui souffrent de difficultés d’intégration en milieu scolaire, a-t-il indiqué, précisant qu’il est dirigé par une équipe multidisciplinaire composée d’un psychologue, d’un conseiller d’orientation scolaire et universitaire, d’un cadre médical, d’un intervenant social et d’un membre de l’équipe pédagogique scolaire.

Dans une déclaration aux médias, le ministre de l’éducation, Hatem Ben Salem a qualifié de “préoccupant” le phénomène de l’abandon scolaire en Tunisie avec plus de 100 mille décrocheurs chaque année, faisant savoir que le nombre actuel des élèves qui ont quitté l’école s’élève, actuellement, 300 mille.

Tom Matlock, chargé de mission à l’ambassade britannique en Tunisie s’est, pour sa part, félicité du soutien que l’ambassade britannique apporte à ce projet avec la coopération italienne en Tunisie et l’UNICEF. ” Il s’agit d’un engagement partagée que les gouvernements de la Tunisie et du Royaume Uni accordent à une éducation de qualité. “, a-t-il dit.

Le représentant de l’agence italienne pour la coopération au développement à Tunis, Flavio Lovisolo a souligné que le modèle présenté constitue un résultat important pour l’amélioration du système scolaire tunisien, affirmant que la coopération italienne est en première ligne pour soutenir la Tunisie en faveur d’une éducation de qualité et accessible à tous.

De son côté, la représentante de l’UNICEF en Tunisie, Lila Pieters a insisté sur l’importance de ce partenariat qui va soutenir les efforts des enseignants visant à garantir l’égalité des chances en matière éducative.

 

Source : https://www.webmanagercenter.com

Crédits photos : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail