Bientôt un radar automatique pour sanctionner les motards qui font trop de bruit ?…

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un homme circule à moto (illustration).

Bientôt un radar automatique pour sanctionner les motards qui font trop de bruit ?…

Un radar automatique d’un nouveau genre a été installé dans les Yvelines pour une phase de test. Il mesure le bruit des deux roues motorisés qui circulent sur la route afin de sanctionner ceux qui sont trop bruyants.

Est-ce bientôt la fin des cavalcades à moto, moteur ronflant et virages serrés ? Un radar d’un nouveau genre a été installé dans les Yvelines, pour une phase de test, rapporte Le Parisien. Placé au pied de la route des 17-tournants, un des terrains de jeux favoris pour les motards franciliens, il vise à mettre fin aux nuisances de certains deux-roues motorisés en relevant ceux qui dépassent la limite sonore et en les sanctionnant.

Cette expérimentation, une première en Île-de-France, a été présentée jeudi 25 juillet.

« En 2018, nos mesures ont permis de détecter, sur plusieurs points de cette route, jusqu’à 450 pics de bruits pour un seul dimanche. Il était logique d’aller plus loin avec une technologie innovante », explique Fanny Mietlicki, directrice de l’association Bruitparif, qui est à l’origine de ce projet.

Des verbalisations prévues

Le radar en question a été baptisé « Méduse » et ressemble à une sorte d’araignée fixée au-dessus d’un poteau, situé sur le côté de la route. Le capteur dispose de quatre micros, qui détectent les bruits dix fois par seconde. En fonction de leur fréquence, les sons relevés peuvent être associés à un type d’engin et permettre de reconnaître le passage d’une moto. Pour l’instant, le radar ne relève pas les plaques minéralogiques, note Le Parisien, et se contente de prendre une photo de la route toutes les quinze minutes. Mais cela devrait bientôt changer…

La phase de test a démarré le 15 juillet et doit durer trente jours. Mais le radar est prévu pour rester sur place au moins dix-huit mois et un second appareil devrait être installé à quelques kilomètres de là. Pour l’instant, l’association Bruitparif prévoit que soient mis en place des panneaux pédagogiques, pour mettre en garde les moteurs contre les nuisances sonores excessives. Mais une étude sera lancée pour aller vers un contrôle automatique et une verbalisation des contrevenants.

La réglementation prévoit que le bruit d’un moteur ne doit pas dépasser le seuil de 80 dB pour une moto courante. Une dérogation est prévue pour les Harley-Davidson, qui peuvent aller jusqu’à 97 dB.

 

 

Source : https://www.ouest-france.fr
Crédit photo : Capture d’écran
Source crédit photo : https://www.ouest-france.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail