Caen : deux coiffeuses proposent des coupes de cheveux gratuites aux sans-abri

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Illustration (FRANCK FIFE/AFP via Getty Images)

À l’instar de Kevin Ortéga à Marseille, dont elles ont rejoint le mouvement Coiff in the street, les coiffeuses et collègues Aurélie Leconte et Marion Desfontaines ont décidé de coiffer gratuitement les personnes dans le besoin à Caen.

Deux coiffeuses et amies de Caen (Normandie) se sont unies pour proposer leurs services aux personnes sans domicile fixe, rapporte France 3 Normandie.

Après s’être présentées auprès des sans-abri qu’elles avaient croisés dans les rues de la ville, elles ont proposé à ceux qui le souhaitaient de se rendre à proximité du théâtre, ce dimanche 24 janvier.

Le dimanche en question, elles se sont rendues sur les lieux, dans ce salon de coiffure improvisé en plein air, pour commencer leur travail de bénévole.


Farid, un homme âgé de 48 ans, s’est présenté, malgré le froid. Il explique : « À une époque j’y allais tous les mois, mais c’est devenu beaucoup trop cher.

Donc maintenant je me rase la tête. » Stella, une femme de 46 ans, a également accepté les services des deux coiffeuses.

« Une jolie coupe c’est important, mais ça coûte cher », souligne Stella qui, même si elle n’est plus sans-abri, n’a pas les moyens de s’offrir un tel luxe.

Aurélie Leconte raconte que « le projet mûrit depuis le mois de septembre, mais il a fallu un peu de temps pour nous organiser », et notamment se munir du matériel spécifique pour les maraudes.

Leur patron les a généreusement aidées à se lancer dans cette aventure, qu’elles n’ont pas hésité à partager sur leur page Facebook Coiff dans la rue Caen.

Mais pour les deux femmes, l’essentiel n’est pas forcément la coupe qu’elles offrent, mais plutôt redonner un peu d’estime aux personnes qu’elles coiffent, et d’échanger, de recréer du lien.

« On essaie de garder une distance, de ne pas poser de questions indiscrètes ou trop personnelles.

Mais si les personnes veulent discuter, on est là. Même quelques mots échangés peuvent faire du bien », explique encore Aurélie Leconte à France 3 Normandie.


« J’ai toujours été touchée par la misère humaine, et c’est pour ça que j’ai souhaité rejoindre le mouvement Coiff in the Street de Kevin Ortéga, je me sens utile », confie Aurélie.

Sans compter qu’Aurélie et Marion proposent également une petite collation et des boissons chaudes pour se réchauffer.

« Pour le moment, on a coiffé une dizaine de sans-abris. On espère qu’au retour des beaux jours davantage de personnes viendront nous voir », disent-elles, espérant également que d’autres coiffeurs se joindront à elles dans ce projet.

Source : theepochtimes.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail