Calendrier du déconfinement : dates, étapes… Tous les détails…….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

CALENDRIER DECONFINEMENT. Le déconfinement se produira en quatre étapes selon la présentation faite par Emmanuel Macron dans une interview à la presse quotidienne régionale cette semaine. Tout débutera le lundi 3 mai avec des réouvertures crescendo jusqu’au 30 juin.




L’ESSENTIEL
En plus du calendrier de déconfinement, le président a annoncé ce 30 avril l’élargissement de la vaccination à tous les adultes à partir du 15 juin. « Vous avez 18 ans ou plus : rendez-vous le 15 juin pour vous faire vacciner », a-t-il écrit sur Twitter.
L’interview d’Emmanuel Macron à la presse quotidienne régionale, diffusée jeudi soir et à retrouver ce vendredi en kiosques, présente en détails le plan de déconfinement préparé par le gouvernement. Celui-ci repose sur un calendrier avec quatre grandes étapes, du 3 mai au 30 juin.
La première étape aura lieu ces prochains jours, dès le lundi 3 mai. Les restrictions de déplacements (10 km autour du domicile comme inter-régionaux) seront levées, l’attestation de déplacement sera inutile la journée mais le couvre-feu sera maintenu à 19 heures tous les jours. Collèges et lycées pourront rouvrir partiellement, les commerces dits non-essentiels restent fermés.
Deuxième étape, le 19 mai prochain. Elle marquera le recul du couvre-feu à 21 heures, la réouverture des commerces et des terrasses des bars et restaurants (avec six personnes maximum par table). Cinémas, musées ou théâtres mais aussi salles de sport pourront également rouvrir avec des jauges à respecter, valables également pour les spectacles et enceintes sportives (800 personnes en intérieur, 1000 en extérieur). Les rassemblements de plus de dix personnes seront interdits.
Troisième étape le 9 juin prochain. Elle sera symbolisée par le recul du couvre-feu à 23 heures avec réouverture des salles de cafés et restaurants, toujours avec une limite de six personnes par table maximum. Les salles de sport pourront à nouveau ouvrir ce même jour. Sous réserve d’avoir un pass sanitaire, les lieux de cultures et établissements sportifs pourront accueillir jusqu’à 5 000 personnes. Sous la même condition, salons et foires pourront rouvrir. Les touristes étrangers se rendant en France devront avoir un pass sanitaire. Le télétravail, lui, sera assoupli. Cette phase permettra l’autorisation des rassemblements de moins de 1 000 personnes.
Quatrième étape à partir du 30 juin. À cette date, le couvre-feu sera officiellement supprimé, tout comme la limite des jauges. Les Français pourront participer à des évènements regroupant plus de 1 000 personnes à l’extérieur en respectant les gestes barrières. Tous les établissements pourront également rouvrir.
Le plan du déconfinement devrait s’organiser à l’échelle du pays « sauf situation sanitaire départementale dégradée », a précisé l’Élysée, citée par Le Progrès. Des « freins d’urgence » seront toutefois actionnables en cas de dégradation de la situation sanitaire. Les trois critères étant un taux d’incidence de 400 pour 100 000 habitants, l’augmentation brutale du taux d’incidence et une menace de saturation des services de réanimation.

13:30 – Quand pourra-t-on manger en intérieur au restaurant ?
Si à partir du 19 mai les terrasses des bars et restaurants rouvriront, il faudra encore un peu patienter pour trinquer ou dîner en intérieur. En effet, la réouverture des cafés et restaurants, pour ce qui concerne leurs salles internes, ne seront autorisés à accueillir du public à nouveau qu’à partir du 9 juin prochain. Six personnes seulement seront autorisées au maximum par table.

13:07 – La vaccination pour tous le 15 juin !
Emmanuel Macron vient d’annoncer sur son compte twitter que la vaccination sera désormais accessible à toutes les personnes de 18 ans et plus à partir du 15 juin.




12:17 – Quel déconfinement pour les sportifs ?
Les salles de sport ne vont pas rouvrir dès la mi-mai. Néanmoins, comme pour les autres activités, un déconfinement par étapes est prévu ! Ainsi, à partir du 19 mai aura lieu la réouverture des activités sportives de plein air et dans les lieux ouverts, avec bien sûr un protocole. Enfin, le 9 juin, place à la réouverture des salles de sport. Un élargissement aux sports de contact en plein air et sans contact en intérieur sera également au programme.

12:17 – Quel déconfinement pour les sportifs ?
Les salles de sport ne vont pas rouvrir dès la mi-mai. Néanmoins, comme pour les autres activités, un déconfinement par étapes est prévu ! Ainsi, à partir du 19 mai aura lieu la réouverture des activités sportives de plein air et dans les lieux ouverts, avec bien sûr un protocole. Enfin, le 9 juin, place à la réouverture des salles de sport. Un élargissement aux sports de contact en plein air et sans contact en intérieur sera également au programme.

11:36 – Une jauge de 50% pour les restaurants le 9 juin ?
Selon les informations de BFM TV, une jauge de 50% pourrait être établie dans les restaurants à partir du 9 juin. Selon le média, cette proposition sera présentée aux organisations professionnelles lors de discussions la semaine prochaine. La jauge s’appliquerait aussi aux restaurants d’entreprises.




10:57 – Déconfinement oui, mais pas fin des gestes barrières
Vous pensiez retrouver votre liberté pleine et entière le 30 juin prochain ? Adieu le masque et le gel hydroalcoolique, bonjour la bise ? Il n’en sera rien ! Dans la quatrième étape du plan de déconfinement dévoilé par Emmanuel Macron, il est bien précisé que les gestes barrières et de distanciation sociale seront maintenus après le 30 juin.

10:13 – Macron : « Nous avons une partie de la réponse »
Emmanuel Macron a averti les Français à l’aube du déconfinement. « Nous avons une partie de la réponse, si nous respectons bien ces comportements, ces règles, alors nous tiendrons dans cette volonté d’ouverture progressive, a jugé le chef de l’Etat dans une allocution vidéo diffusée en parallèle de son interview à la presse quotidienne régionale publiée ce vendredi matin. « Nous en avons besoin, je sais que nos commerçants l’attendent avec force, je sais leur désarroi, pas simplement économique mais aussi moral. »

09:50 – Macron : « Continuer à rouvrir tous les secteurs que nous pouvons jusqu’à l’été »
A l’interview accordée à la presse quotidienne régionale, Emmanuel Macron a ajouté une allocution vidéo, enregistrée à l’Elysée. « Il faut de la volonté de rouvrir, nous pourrions décider de rester calfeutrés mais je pense à chacune et chacun d’entre vous, d’abord à nos enfants, avec la volonté de rouvrir nos écoles puis pour les collégiens et lycéens », explique le président de la République dans une vidéo publiée par Le Parisien. « Nous devons continuer de manière proportionnée, précautionnée à rouvrir tous les secteurs que nous pouvons jusqu’à l’été. »

09:23 – Quid des discothèques ?
Le plan de déconfinement présenté jeudi par Emmanuel Macron lors d’une interview à la presse quotidienne régionale ne prévoit pas pour l’heure de date de réouverture des boîtes de nuit. « Les 1 600 discothèques que compte encore la France sont fermées depuis plus de treize mois. Sans perspective d’ouverture, les boîtes de nuit saisonnières – environ 20 % des établissements – vont connaître leur deuxième année sans le moindre chiffre d’affaires », explique ce vendredi Christian Jouny, responsable de la délégation du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs, interrogé par le journal Ouest-France. « Nous ne croyons pas à une réouverture durant l’été. Nous n’avons pas d’activité de substitution. Ceux qui s’y sont essayés, en bar, ont réalisé une activité très faible, qui les a ensuite privés des aides réservées aux discothèques ! Contrairement aux bars et restaurants, nous n’avons pas non plus d’espaces extérieurs utilisables. On tire donc un trait sur tout chiffre d’affaires au moins jusqu’en septembre. »

09:22 – « Ce plan ne tiendra que s’il y a un respect de tout le monde »
De nombreux soignants s’alarment depuis plusieurs jours du plan de déconfinement alors que les services de réanimation restent en état de saturation dans de nombreux territoires. « Ce plan ne tiendra que s’il y a ue respect et une conscience citoyenne de tout le monde. Toutes les équipes sont à genou, constate Jean-Michel Constantin, chef du service réanimation à la Pitié-Salpêtrière à Paris, interrogé ce vendredi par France Info. « Donc, ça ne pourra tenir que si tout le monde fait des efforts pour pouvoir profiter de l’ouverture des terrasses, des lieux de culture, etc. Il faut que chacun fasse des efforts ».

09:07 – Le maire de Reims salue le calendrier présenté
Maire LR de Reims et président de la fédération hospitalière du Grand Est, Arnaud Robinet a salué le calendrier présenté jeudi par Emmanuel Macron. « Je crois que c’est un calendrier adapté. Je ne pense pas que ce soit trop tôt », a-t-il expliqué sur France Info. « Ce calendrier permet de donner une perspective de sortie à nos concitoyens. Mais surtout, cela permet de s’adapter si le président ou l’exécutif doit revenir en arrière pour de multiples raisons comme une augmentation de la propagation du virus, l’arrivée du variant indien ou autre. Donc, il permet de s’adapter au mieux, notamment pour les collectivités et de pouvoir accompagner l’ensemble des acteurs à la réouverture et à ces re



trouvailles avec la vie normale », a-t-il noté.

08:55 – A quelle date entre en vigueur le déconfinement ?
Emmanuel Macron a confirmé que le processus de déconfinement débuterait bien dès ce lundi, le 3 mai. Cette première étape sera surtout marquée par la fin des restrictions de déplacement. En revanche, les commerces aujourd’hui fermés le resteront jusqu’au 19 mai prochain.

08:16 – L’attestation de déplacement bientôt inutile ? Pas totalement..
Si les restrictions de déplacement, que ce soient pour la règle des 10 kilomètres autour du domicile ou pour les déplacements inter-régionaux, seront levées dès ce lundi 3 mai, l’attestation de déplacement dérogatoire ne sera pas totalement à mettre à la poubelle. En journée, les déplacements seront libres mais le couvre-feu reste bien en vigueur à partir de 19 heures et jusqu’à 6 heures du matin. Il faudra attendre les 2e et 3e étapes du plan de déconfinement, le 19 mai et le 9 juin, pour voir le couvre-feu allégé à 21h puis 23 heures. En attendant, l’attestation de déplacement dérogatoire restera donc requise pour les sorties liées à des motifs impérieux de 19 heures à 6 heures du matin, chaque jour.

08:04 – Un plan de déconfinement risqué mais inévitable ?
Le plan de déconfinement présenté jeudi par Emmanuel Macron fait grincer quelques dents parmi le personnel soignant et plusieurs chercheurs et épidémiologistes. Selon Jean-Michel Constantin, chef de service réanimation à la Pitié-Salpêtrière. « On est dans le dur et je n’imagine pas devoir de nouveau écoper au mois de juillet », explique de son côté Jean-Michel Constantin, chef de service réanimation à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, interrogé par le journal Le Parisien. « Mais on n’avait pas le choix. Ce que propose le président me semble assez cohérent. Il n’y a pas beaucoup de marge de manœuvre et j’appelle à la responsabilité individuelle. On part de haut et si on écoute les réanimateurs, il faut mettre la France sous cloche trois semaines. Mais si on fait ça, on va faire exploser tout le monde. »




07:54 – Le président de l’organisation des employeurs de sport soulagé
Fermés depuis l’automne dernier, les salles de sport vont pouvoir rouvrir à partir du 9 juin prochain selon le plan de déconfinement présenté par Emmanuel Macron dans son interview à la presse quotidienne régionale. « Ouvrir, c’est un soulagement, mais cela ne règle pas tous les problèmes, car vous savez l’été, ce sont toujours les plus mauvais mois pour les salles de sport car vous allez plutôt dans vos salles de sport en septembre », a jugé sur France Info Philippe Diallo, président du CoSMoS (Conseil social du mouvement sportif), l’organisation patronale des employeurs du sport.

EN SAVOIR PLUS
Quelle est la date du déconfinement en France ?
Le déconfinement ne se fera pas de but en blanc à une date mais s’étalera progressivement sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Le processus débutera le 3 mai, avec notamment la fin des restrictions de déplacement à plus de 10 km et se terminera le 30 juin avec la réouverture totale dans le respect des gestes barrières.

Le gouvernement espère atteindre le pic des réanimations d’ici à la fin du mois d’avril, pour ainsi entamer un certain déclin dans cette troisième vague de l’épidémie. Il compte aussi et surtout sur la vaccination pour tenir son calendrier de déconfinement. Si la campagne de vaccination est perturbée par les péripéties du vaccin AstraZeneca, le gouvernement reste optimiste, notamment grâce à l’arrivée du quatrième vaccin, le mono-dose de Janssen, qui peut être administré par les médecins et les pharmaciens depuis 24 avril. Le calendrier vaccinal prévoit 20 millions de vaccinés le 15 mai, en parfaite concordance avec le calendrier du déconfinement.



Quel est le calendrier du déconfinement en France ?
Lors d’une interview dans la presse régionale, dévoilée notamment dans le Parisien ce 29 avril, tout le calendrier du déconfinement a été dévoilé. Mais à quoi ressemblera-t-il, le voici ?

Etape 1 3 mai
Fin de la règle des 10 km et des restrictions de déplacements entre régions.
Fin de l’attestation de déplacement en journée.
Réouverture des collèges et lycées (demi-jauge à partir de la 4e).
Maintien du couvre-feu à 19h.
Etape 2 19 mai
Décalage du couvre-feu à 21h.
Réouverture des commerces et des terrasses des bars et restaurants avec des tables ne dépassant pas les 6 personnes.
Réouverture des musées, cinémas et théâtres avec public assis, tout comme les salles de sport (dans la limite de 800 spectateurs en intérieur, et 1 000 à l’extérieur).
Interdiction des rassemblements de 10 personnes.
Etape 3 9 juin
Décalage du couvre-feu à 23h
Réouverture complète des cafés et restaurants avec une limite de six personnes par table maximum.
Réouverture des lieux de culture et des établissements sportifs avec une jauge à 5 000 personnes, sous réserve d’un pass sanitaire.
Reprise des salons et foires selon les mêmes conditions.
Ouverture des frontières aux touristes étrangers sous réserve du pass sanitaire.
Assouplissement du télétravail.
Autorisation des rassemblements de moins de 1000 personnes.
Etape 4 30 juin
Fin complète du couvre-feu.
Fin des jauges dans les restaurants, lieux de culture et salles de sport et réouverture de tous les établissements.
Autorisation des événements de plus de 1000 personnes à l’extérieur en respectant les gestes barrières.
Le déconfinement va-t-il se faire de manière territorialisée ?
Un temps évoqué, le déconfinement territorialisé n’a pas été choisi par le gouvernement comme l’explique Emmanuel Macron même si des freins d’urgence peuvent être actés en fonction de la dégradation épidémique dans certaines régions. « J’ai bon espoir que la France entière pourra passer à l’étape du 19 mai. Les mesures seront nationales, mais nous pourrons actionner des « freins d’urgence » sanitaires dans les territoires où le virus circulerait trop. À l’heure actuelle, il y a huit départements dans cette lesquels l’incidence dépasse 400 cas pour 100 000 habitants. »

Qu’est-il prévu pour les écoles, collèges et lycées ?
Les enfants ont bel et bien retrouvé les bancs des écoles maternelles et primaires ce lundi 26 avril, comme l’avait annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution du 31 mars 2021. La reprise concerne également les crèches. Quant aux collèges et aux lycées, le retour des élèves se fera une semaine plus tard, le 3 mai. À noter toutefois que dès la conférence de presse du gouvernement jeudi 22 avril, il a été expliqué que les lycéens feraient leur retour en demi-jauge, tandis que les collégiens seront totalement en présentiel, à l’exception cependant des élèves de 4e et 3e qui étudient dans les quinze départements les plus impactés par l’épidémie. Ainsi, dans le Nord, l’Aisne, l’Oise, l’ensemble de l’Île-de-France, ainsi que dans la Sarthe, la Loire, le Rhône et les Bouches-du-Rhône, les 4e et les 3e seront également en demi-jauge.



Les restaurants rouvriront-ils dès la mi-mai ?
Oui, c’est désormais officiel, les restaurants rouvriront bien dès la mi-mai, le 19 exactement. À cette date, les terrasses des bars et restaurants pourront rouvrir avec des tables ne dépassant pas les 6 personnes. Pour une réouverture complète, il faudra attendre début juin, le 9 précisément avec un nouveau décalage du couvre-feu à 23h permettant la réouverture totale des cafés et restaurants mais toujours avec une limite de six personnes maximum. Pour ne plus avoir de jauge, il faudra attendre fin juin et début juillet, si bien évidemment la circulation du virus le permet.

Les Français retrouveront-ils les lieux culturels le 15 mai ?
Tout comme les restaurants, les cinémas, théâtres vont rouvrir progressivement dans ce calendrier de quatre étapes. Au 19 mai, musées, cinémas et théâtres seront rouverts avec une limite de 800 spectateurs en intérieur et de 1000 à l’extérieur. Le 9 juin et sous réserve d’avoir un pass sanitaire, les lieux de cultures et établissements sportifs pourront accueillir jusqu’à 5 000 personnes. Enfin, le 30 juin, les Français pourront participer à des évènements regroupant plus de 1000 personnes à l’extérieur en respectant les gestes barrières.

Linternaute.com
Voir un exemple
Entrez votre email
Evoqué depuis plusieurs semaines, le pass sanitaire sera bien en place pour permettre la réouverture progressive. Ce dernier permettra de montrer une preuve de sa vaccination ou d’un test négatif afin d’assister à de grands événements allant jusqu’à 5000 personnes, indique Le Progrès, par exemple dans des stades ou encore des festivals. Ce dernier permettra aussi aux touristes étrangers de revenir sur le territoire français. Dans son interview, Emmanuel Macron s’explique : « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. Comme il en va de nos libertés publiques, le Parlement se saisira de la question. Le débat doit être ouvert. Ce pass, qui sera papier ou numérique, via l’application TousAntiCovid, permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent. C’est juste et ça ne fracturera pas le pays. Ce sera un outil supplémentaire pour assurer la protection des Français. »



Source :
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail