Carnet de santé numérique: 3 millions de DMP ouverts à la mi décembre vous en avez entendu parler ??

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Résultat de recherche d'images pour "carnet de santé numérique"

Plus d’un million de carnets de santé numériques ou dossiers médicaux partagés (DMP) ont été ouverts depuis la relance du dispositif début novembre, portant à 3 millions le nombre total de personnes concernées à la mi-décembre, a annoncé vendredi l’Assurance maladie.

Le chiffre symbolique des 3 millions de DMP ouverts a été atteint le jeudi 13 décembre, soit un peu plus de cinq semaines à peine après le lancement officiel du service le 6 novembre, s’est réjouie l’Assurance maladie dans un communiqué.

Plus de 200.000 DMP sont désormais ouverts chaque semaine en moyenne, selon l’organisme de sécurité sociale, notamment grâce à la diversification des canaux d’ouverture.

Ainsi, ces deux dernières semaines, 39% des dossiers ont créés par les pharmaciens, 39% par les patients sur le site dmp.fr, 18% par les caisses d’assurance maladie et 4% par les professionnels de santé libéraux et en établissements de santé.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a lancé le 6 novembre la généralisation de cet outil attendu depuis près de 15 ans et confié en 2016 à l’Assurance maladie, en vertu de la loi santé du gouvernement Hollande.

Résultat de recherche d'images pour "carnet de santé numérique"

Après une phase de test dans neuf départements, près d’1,9 million de dossiers ouverts avaient été recensés fin octobre, loin de l’objectif de 40 millions d’ici à 5 ans fixé entre la Sécu et les professionnels de santé.

Depuis le 6 novembre, la région Île-de-France est celle où le plus grand nombre de DMP ont été ouverts (près de 170.000), devant Provence-Alpes-Côtes d’Azur (103.000 environ) et l’Occitanie (94.000).

En comptant l’ensemble des dossiers créés avant novembre, l’Île-de-France reste en tête avec un total de près de 400.000 DMP ouverts, suivie par les Hauts-de-France (386.000) et la région Grand Est (382.000).

Comme la carte Vitale ou le compte ameli, le DMP a vocation à s’imposer dans les usages des patients et des professionnels de santé, relève l’Assurance maladie, invitant « l’ensemble des acteurs » à se mobiliser pour permettre à chacun de bénéficier d’un meilleur suivi médical.

 

Crédits photos : capture d’écran
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail