Ces pêcheurs devraient devenir millionnaires grâce à du vomi de baleine 🙄

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les pêcheurs qui se rêvent déjà millionnaires.

Quatre pêcheurs du Sud du Yémen pourraient bien devenir millionnaires grâce à la découverte d’une importante quantité de vomi dans le corps d’une baleine morte.

Les fabricants de parfums utilisent l’ambre gris, sorte de vomi de baleine, dans leur composition pour sa capacité à garder l’odeur concentrée. Et ce, depuis des siècles.

Cette substance secrétée par les cachalots est particulièrement rare et se vend à prix d’or.

Un vomi qui peut donc rendre riche. Et c’est ce qui pourrait bien arriver à quatre pêcheurs qui ont trouvé il y a quelques jours 127 kilos de cette matière rare.


Ils pourraient ainsi devenir prochainement millionnaires.

Les hommes ont en fait repéré une carcasse de baleine au large du Yémen et l’ont tirée hors de l’eau.

“La baleine était très grosse. Nous ne pouvions pas l’attraper, alors nous avons appelé tous les pêcheurs autour pour nous aider à la tirer jusqu’au rivage”, a expliqué Mohammed Abdo au journal The National.

Il aura finalement fallu 37 hommes pour dégager le cétacé. C’est en ouvrant le ventre de l’animal qu’ils ont découvert de l’ambre gris à l’intérieur de celui-ci.

“De nombreux hommes d’affaires spécialisés dans les parfums des pays du Golfe nous ont contactés pour nous proposer de l’acheter.

Un homme d’affaires a envoyé à son représentant une offre de 45.000 riyals saoudiens (soit environ 12.000 dollars ou près de 10.000 euros) par kilo si le vomi est de haute qualité”, a ajouté le pêcheur.

Entourés de badauds

Lorsque The National est allé à la rencontre des pêcheurs, des dizaines d’hommes armés gardaient la maison où les pêcheurs entreposaient l’ambre gris.

La maison était entourée de voitures et de personnes. Certains étaient présents pour faire des offres, tandis que des badauds étaient curieux de connaître l’histoire de ces pauvres pêcheurs qui sont sur le point de devenir riches.

“Nous voulons conclure un accord pour la vendre le plus vite possible, car plus elle restera longtemps, plus la situation deviendra difficile”, a déclaré le pêcheur.


“Nous avons eu une grosse querelle sur la façon dont l’argent devrait être partagé.” Pour rappel, le revenu annuel moyen n’atteint pas 800 euros au Yémen.

Source : 7sur7.be

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail