Covid-19. D’autres pays ont testé le reconfinement : est-ce que ça a marché ?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Avant la France, plusieurs pays comme Israël, l’Irlande, ou encore le Pays de Galles ont imposé un nouveau confinement pour freiner la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Quel effet cette mesure a-t-elle eu chez eux ?

Face à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, la France est entrée dans un nouveau confinement depuis ce vendredi 30 octobre, pour une durée au minimum de quatre semaines.

Les Français ne sont pas les seuls à devoir rester chez eux. En Israël, en Irlande et au Pays de Galles, un deuxième confinement est déjà imposé depuis plusieurs jours.

L’Irlande, premier pays reconfiné en Europe
Depuis le 21 octobre, l’Irlande est devenue le premier pays européen à reconfiner l’ensemble de sa population. L’État avait décrété un confinement du 27 mars au 18 mai, presque la même période que le confinement français.



« Si nous suivons l’esprit de ces nouvelles règles, Noël sera un moment de répit qui interviendra après sept mois difficiles », a avancé le Premier ministre, Micheál Martin, pour convaincre ses cinq millions d’habitants de respecter les nouvelles restrictions.

Voici le graphique sur le nombre de nouveaux cas par jour en Irlande, depuis la fin d’août :

Une décrue du nombre de nouveaux cas semble s’amorcer depuis le 25 octobre.

L’État est parti pour un reconfinement de six semaines. Les commerces non essentiels sont fermés et les Irlandais ne peuvent sortir de chez eux que pour faire de l’exercice dans un rayon de cinq kilomètres. Les contrevenants encourent une amende.

Le Pays de Galles s’est reconfiné également depuis le vendredi 23 octobre, pour une quinzaine de jours.



Israël en est déjà au déconfinement
En Israël, le second confinement a commencé dès le 18 septembre, après un premier confinement qui s’était terminé le 19 avril. Initialement programmé pour trois semaines, il a été prolongé d’une semaine.

Les écoles, les restaurants, les centres commerciaux et les hôtels étaient fermés et des restrictions de déplacements étaient mises en place.

Le confinement a semblé efficace dans le pays. Fin septembre, le pays enregistrait entre 7 000 et 9 000 nouveaux cas de contamination par jour (hors week-end). Depuis la semaine dernière, ce chiffre a chuté au-dessous de 1 000 nouveaux cas quotidiens.

Voici le graphique pour l’Israël :

Aujourd’hui, le pays est au stade d’un déconfinement progressif. Les crèches, les écoles, les plages et les parcs nationaux ont rouvert.

En revanche, les rassemblements de plus de dix personnes à l’intérieur et plus de vingt personnes à l’extérieur sont toujours interdits.

D’autres pays face à une menace de reconfinement
Épargnée au printemps, la République Tchèque comptabilise le plus grand nombre de nouveaux cas et de décès pour 100 000 habitants calculés sur les deux dernières semaines, selon le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies.



Un couvre-feu est imposé depuis le 28 octobre, à la suite d’un échec des restrictions mises en place. Il s’agit d’un couvre-feu de 21 h à 5 h, jusqu’au 3 novembre. Le déplacement pour le travail reste possible, avec une forte recommandation de télétravail. Mais les magasins doivent fermer à 20 heures et tout le dimanche.

La situation s’aggrave aussi en Italie. Son premier ministre Giuseppe Conte a pris la parole cette semaine en évoquant une possibilité de reconfinement : « Respectez les mesures ou vous risquez un nouveau confinement. »

La situation est semblable en Belgique, avec la hausse du nombre de nouveaux cas. Des spécialistes appellent à un reconfinement immédiat.

Le comité de concertation devrait trancher la question à la fin de cette semaine.

Jusqu’au 29 octobre, l’Europe a enregistré 6 694 006 cas de contamination et 215 116 décès liés à l’épidémie de Covid-19.



Source : https://www.msn.com
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail