David Hallyday refoulé de l’aéroport, à peine arrivé à Paris : que s’est-il passé ?…..

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Comme tout le monde, David Hallyday n’échappe pas aux règles sanitaires par temps de Covid-19. En novembre dernier, il a eu des soucis à entrer sur le territoire…
Johnny Hallyday
Johnny Hallyday
En novembre dernier, tandis qu’il devait assurer la promotion de son nouvel album, en France, David Hallyday s’est fait rattrapé par la patrouille sanitaire, racontait il y a quelques jours Libération. Un rendez-vous avec le quotidien avait été calé il y a quelques mois et il n’a pas pu y assister, « chopé par le virus aux portiques de l’aéroport » nous dit-on.

Un crève coeur pour ce « citoyen du monde », qui adore voyager. Parce que comme le décrivent nos confrères de France Dimanche, David Hallyday a en partie été élevé aux États-Unis, par sa maman Sylvie Vartan et son beau-père, Tony Scotti, nous rappelle-t-on. Après son mariage à Alexandra Pastor, il a décidé de passer la moitié de l’année à Faro, au Portugal. Et tandis que la pandémie a gelé les déplacements de nombre de passagers, il n’a pas eu de passe droit pour partir travailler.

On apprend ainsi qu’alors qu’il s’apprêtait à passer le contrôle des passeports arrivé à Paris, il a été renvoyé chez lui. C’est là qu’il « a dû se mettre au frais, dans sa villa portugaise » assure Libération. D’ailleurs, « Il s’y s’était déjà cloîtré pour un confinement créatif au printemps ». Le fils de Johnny Hallyday, que nos confrères décrivent comme quelqu’un de « pacifique et consensuel » n’a bien sur pas forcé le passage en et finalement revenu en France début 2021.



La crise du Covid-19, David la prend d’ailleurs très au sérieux, puisque en décembre dernier, sur le plateau de L’info du Vrai (Canal +), il avait expliqué : « Je fais gaffe un maximum, il faut : ça appelle aussi à penser aux autres ». Et penser aux autres, David Hallyday ne le fait que trop. Il assure avoir été bouleversé en 2020 par « la douleur des gens (…) et la tristesse de ceux qui souffrent le plus ». Et d’ajouter : « c’est ce qu’il y a de pire ». C’est pour cela que le frère de Laura Smet avait levé le pied sur les chaînes d’info en continue, estimant : « C’est très anxiogène, et comme j’ai une petite nature hypocondriaque, je me suis dit : ce n’est peut-être pas le bon truc ».

Son 14ème album est sorti en novembre dernier

Pendant ce temps, il a composé un nouvel album, « Imagine un Monde », son 14ème, deux ans à peine après « J’ai quelque chose à vous dire ». Dans cet opus, sorti en novembre dernier, le chanteur raconte un avenir plein d’espoir, un message dont ses fans ont particulièrement besoin en ce moment…



Source :
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail