Delphine Jubillar et trois autres femmes disparues : les gendarmes sur la piste d’un tueur en série ?

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Delphine Jubillar, Aurélie Vaquier, Magali Blandin et Anne-Frédéric Obszynski, quatre disparitions inquiétantes.

Quatre femmes disparues en trois mois : Delphine Jubillar, Aurélie Vaquier, Magali Blandin et Anne-Frédéric Obszynski. La gendarmerie étudie des liens possibles entre les affaires.

Delphine Jubillar dans le Tarn, Aurélie Vaquier dans l’Hérault, Magali Blandin en Bretagne et Anne-Frédéric Obszynski dans le Val-d’Oise : quatre femmes disparues en trois mois en France.

Chaque enquête est certes indépendante, mais le pôle judiciaire de la gendarmerie a décidé d’étudier des liens éventuels entre ces affaires.

Le spectre d’un tueur en série est donc dans la boucle des différentes enquêtes ou pour certaines, en tout cas, comme le rapporte Marianne.

Une piste, qui n’est pas à négliger et que les gendarmes sont obligés de prendre en compte et de procéder à toutes les vérifications.

Le Service central de renseignement criminel va recouper les données
Ce sont les enquêteurs du service central de renseignement criminel de la gendarmerie qui appartiennent au pôle judiciaire de la gendarmerie, qui sont là pour appuyer les unités dans des enquêtes plus complexes qui vont chercher d’éventuels liens entre les affaires.



A priori au vu de la situation géographique des disparitions, rien ne semblait présager un prédateur, même si ce dernier peut se déplacer, mais le profil des victimes n’est peut-être pas si éloigné…

1. Delphine Jubillar, 33 ans, l’infirmière disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre dans le Tarn

Delphine Jubillar.

La première disparition est celle de Delphine Jubillar. Cette mère de famille, âgée de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier à Cagnac-les-Mines dans le Tarn.

Infirmière de profession, elle est mère de deux enfants, Louis 6 ans et Elyah 21 mois. Elle est mariée à Cédric Jubillar mais le couple est en instance de divorce et va bientôt se séparer.

Plusieurs hypothèses sont envisagées dans cette enquête dont celle du rôdeur.

Elle a disparu avec sa doudoune et son téléphone portable.

Lire aussi – Disparue depuis deux mois : Delphine Jubillar, chronologie d’une enquête bien gardée

2. Aurélie Vaquier, 38 ans, la vendeuse disparue depuis le 28 janvier dans l’Hérault

Aurélie Vacquier.

Aurélie Vaquier est la deuxième femme disparue. Cette fois, elle a quitté son domicile de Bédarieux dans l’Hérault à pied, le 28 janvier avec une petite valise mais sans téléphone portable, selon son compagnon.

Elle vend des bijoux et des produits bio sur le marché.

Sa disparition n’a finalement été signalée que le 22 février. Le compagnon d’Aurélie Vaquier, Samir a affirmé avoir reçu un message via Facebook quelques jours après son départ.

Mais au bout d’un certain temps, il s’est inquiété et s’est rendu chez les gendarmes avec son frère pour signaler la disparition inquiétante de sa compagne.

Lire aussi – Hérault : un appel à témoins lancé après la disparition inquiétante d’une jeune femme de 38 ans à Bédarieux

3. Magali Blandin, 42 ans, l’éducatrice disparue le 10 février en Bretagne

Magali Blandin.

La troisième disparition se situe plus loin cette fois en Bretagne, le 10 février dernier.

Il s’agit de Magali Blandin, âgée de 42 ans et mère de quatre enfants qui travaille en tant qu’éducatrice spécialisée.

La dernière fois qu’elle a été vue, c’était à Rennes en Ille-et-Vilaine dans un bureau de tabac après son travail.

Son téléphone a cessé de borner le 11 février.

Elle était en instance de divorce, elle avait d’ailleurs quitté le domicile conjugal en septembre dernier pour s’installer dans un appartement.

Le contexte de séparation était tendu : Elle avait déposé plainte pour violences conjugales tout en reconnaissant avoir pu être elle-même violente. L’enquête avait été classée sans suite.

Le parquet a indiqué qu’en l’état, « aucun élément n’associait son mari à sa disparition ».

4. Anne-Frédéric Obszynski, 41 ans l’institutrice disparue le 21 février dans le Val-d’Oise

Anne-Frédéric Obszynski.

La dernière disparue est Anne-Frédérique Obszynski. Cette institutrice en classe de maternelle de Franconville, âgée de 41 ans, a disparu le 21 février dernier alors qu’elle faisait un footing sur un chemin dont elle a l’habitude d’emprunter : les berges de l’Oise qui ce jour-là étaient très fréquentées.

Elle s’est garée aux abords du parcours à Méry-sur-Oise vers 15 h 45 avant d’aller courir. Depuis elle n’a plus donné signe de vie.



Célibataire, sans enfant, ce sont ses parents qui ont donné l’alerte.

La piste de la noyade accidentelle semblerait privilégiée par les enquêteurs.

Les quatre affaires ne sont peut-être en rien liées, mais le pôle judiciaire de la gendarmerie étudie tout de même cette hypothèse.

Dans ces quatre enquêtes pour disparition inquiétante, les gendarmes procèdent à toutes les investigations et pistes éventuelles.

Source : midilibre.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail