Départs en vacances : à quoi faut-il s’attendre pour les congés de fin d’année ?….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Quelles règles pour se déplacer ? Y aura-t-il des embouteillages et les trains circuleront-ils tous ? Quid de l’avion ? Voici quelques réponses.

Les vacances de Noël n’échapperont pas à 2020. La pandémie va impacter les fêtes de fin d’année et avec elles, les départs vacances et retrouvailles en famille.



Seuls 15 % des Français partiront d’ailleurs en vacances cette année contre 24 % l’année dernière, selon le baromètre Opinion Way pour Mondial Assistance.

Les règles à suivre
« Il n’y aura plus de limite entre le temps que l’on peut passer dehors et les kilomètres.

Vous pouvez en conclure qu’à partir du 15 décembre, les Français pourront passer de région à région avec leur véhicule ou en moyens de transport publics et rejoindre leur lieu de vacances » , avait détaillé jeudi 10 décembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Ce n’est cependant vrai qu’entre 6 h et 20 h. En dehors de ces horaires, le couvre-feu étant de mise, « il faudra s’arrêter de voyager ». Comme lors des premiers couvre-feux, il existera cependant des exceptions.

La nouvelle attestation prend en compte les voyages en train ou en avion. Pour cela, il faudra cocher la case : « Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance. »

Un justificatif de déplacement sera nécessaire en complément de l’attestation, par exemple le billet d’avion ou de train sous format électronique ou papier, accompagné d’un titre d’identité.

Les trajets en voiture longue distance ne bénéficieront cependant pas du même traitement.

Interrogé sur la possibilité de finir un long trajet commencé le matin, le ministère de l’Intérieur nous a répondu ceci : « Concernant les trajets longs effectués en voiture, le déplacement doit être justifié par l’un des motifs dérogatoires.



Pour tout autre motif de voyage, il est nécessaire de s’organiser pour arriver à destination avant le début du couvre-feu à 20 h. »

Circulation en baisse
Comparée à l’année dernière, la circulation devrait être moins dense sur les autoroutes.

Alors qu’en 2019, le premier samedi des vacances avait colorié toute la France en orange et l’île de France en rouge, synonymes de circulation difficile et très difficile, tout le territoire national sera en vert samedi 19 décembre, selon les prévisions de Bison Futé.

Seule la région parisienne connaîtra une circulation difficile vendredi 18 dans le sens des départs. Il est conseillé de partir avant 14 h si cela est possible.

Le reste des vacances ne devrait d’ailleurs pas poser de problème selon Bison Futé, à l’exception du dimanche 27 décembre qui s’annonce chargé dans le sens des départs, notamment dans l’Ouest, et le samedi 2 janvier dans le sens des retours sur toute la France.

Si vous empruntez l’autoroute, celles-ci fonctionnent normalement ainsi que leurs aires de repos.

Cependant, comme dans le reste du pays, les espaces de restauration assise resteront fermés.

« Une offre de restauration chaude à emporter reste disponible » , précise toutefois Vinci Autoroute sur son site.



Quant aux péages, pas d’inquiétude pour le moment.

Une hausse est bien prévue, mais celle-ci ne sera effective qu’au 1er février.

En dernière minute pour les trains
Tous les trains circuleront affirme la SNCF dont 100 % des véhicules ont été remis sur le réseau depuis le 14 décembre.

À cette date, seuls 2,3 millions de billets avaient été vendus. L’année dernière, lors des vacances de fin d’année, ils étaient huit millions à avoir pris le train.

« Deux tiers des ventes restent concentrées autour de la première semaine avec un pic sur les 23, 26 et 27 décembre.

Nous sommes en retard par rapport à une année normale.

Ce n’est pas une surprise car il y a beaucoup d’attentisme et de réservations de dernière minute » , précise l’entreprise.

Cet été, 60 % des réservations étaient de dernière minute.

À noter, jusqu’au 4 janvier, tous les billets sont échangeables et remboursables sans frais jusqu’au dernier moment. Puis, pour les trajets du 5 janvier au 7 mars 2021, avec TGVinoui, Ouigo et Intercites, les échanges et annulations resteront sans frais, jusqu’à 3 jours inclus avant le départ.

Par ailleurs, la SNCF a augmenté son offre de billets à petits prix de 15 % par rapport à 2019.



Au total, sont proposés près de 1,5 million de billets à moins de 50 €, 50 % sur TGVinoui et 50 % sur Ouigo.

On ne sait plus où donner de la tête (dans les nuages)
Où est-il possible de partir depuis la France ? Difficile de répondre à cette question tant la réponse change chaque jour.

Il y a pratiquement autant de cas que de pays. Vous pouvez vous rendre au Brésil mais pas en Argentine.

La Suède vous accueillera sans problème mais la Norvège vous imposera une quarantaine dix jours.

Vous pouvez faire une croix sur l’Algérie mais avec un test PCR négatif de moins de 72 heures, le Maroc vous ouvrira ses portes. Pour s’y retrouver, Ouest-France a d’ailleurs créé une carte interactive .

Si vous avez d’ailleurs besoin d’effectuer un test Covid avant de partir, la plupart des aéroports français ont à présent des centres de dépistage en leur sein.

Deux types de test sont généralement proposés : les tests PCR habituels et les tests antigéniques qui permettent d’avoir des résultats en moins de deux heures mais dont la fiabilité est plus faible.

Attention cependant, la plupart des pays n’acceptent que les tests PCR pour le moment.



Source : msn
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail