Des gilets jaunes évacués manu militari sur le passage d’Emmanuel Macron

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

 

Le 9 novembre à Albert dans la Somme, des policiers sont intervenus en force pour évacuer des manifestants portant les fameux gilets jaunes, symboles de la lutte contre l’augmentation du prix du carburant.

Une vingtaine de manifestants en colère contre la hausse des prix des carburants ont été évacués le 9 novembre près de la mairie d’Albert par les gendarmes alors qu’ils attendaient le chef de l’État. Celui ci devait rencontrer Theresa May dans la matinée, ce qui peut être une raison du renfort de la sécurité pour les policiers.

La vidéo de cette évacuation est cependant assez choquante quand on voit et écoute les commentaires des personnes évacuées:

En 24h, elle a été vue près d’un million de fois.

Les images filmées montrent un moment de tension quand les gendarmes poussent des manifestants qui ne laissent pas faire. Une manifestante, très choquée et en pleurs, a exprimé sa colère aux journalistes présents.  Je parlais de Macron comme quelqu’un de dédaigneux, méprisant, mais c’est pire, c’est un dictateur, du totalitarisme , a-t-elle notamment lancé.

Une grande opération de blocage des routes est prévue le 17 novembre prochain pour protester contre la hausse du prix des carburants, représentée par le mouvement des gilets jaunes. Certaines voix commencent aussi à s’élever contre ce blocage de la France, qui pour eux n’apporte rien et ne fait que bloquer les Français.

 

Source : m.epochtimes.fr

Crédit photo  : capture d’écran

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail