Des individus cagoulés débarquent au CHU de Nantes pour faire évader un suspect

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le CHU de Nantes a été le théâtre d’une évasion spectaculaire, rapporte Presse Océan.

Un groupe d’individus cagoulés est entré dans les urgences pour faire sortir un suspect interpellé par la police quelques heures plus tôt.

Aux alentours de 1h du matin vendredi, une dizaine d’hommes ont débarqué dans l’enceinte du CHU de Nantes pour libérer un individu arrêté peu de temps avant lors d’une interpellation mouvementée.
Le suspect avait été conduit aux urgences après s’être plaint de maux de ventre.

Lors de ce coup de force spectaculaire, des coups ont été échangés entre les malfaiteurs, les policiers et des agents de sûreté du CHU.

L’individu qui était sous surveillance policière a arraché sa perfusion avant de parvenir à s’évader avec les hommes cagoulés.

Les forces de l’ordre ont tout de même réussi à arrêter l’un des complices. Le jeune homme de 21 ans est actuellement en garde à vue.


“Ils sont entrés aux urgences comme dans un moulin”

Cet incident a choqué le personnel hospitalier, indique 20 minutes. “On a déjà connu une agression similaire par une bande cet été sur l’hôpital Laënnec.

Le niveau de violences à Nantes a augmenté et ça fait plusieurs mois que nos collègues de la sûreté réclament que le dispositif de sécurité soit renforcé”, a déclaré la CFDT, syndicat majoritaire au CHU de Nantes.

“Les agresseurs sont entrés aux urgences comme dans un moulin, ou presque.

Ce n’est pas sérieux”, a ajouté le syndicat réclamant une réunion interne spéciale sur le sujet de la sûreté dans les 48h.

Source : 7sur7.be

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail