Euromillions : ces gagnants pour qui les choses ont mal tourné

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Trop gourmand, problème avec la justice, mauvaise gestion de l’argent…

Les vainqueurs de l’Euromillions vivent une vie de rêve, mais cette dernière pourrait malheureusement ne durer que quelques mois. Petit recap’  de ces personnes qui sont passées du rêve au cauchemar.

Le mal n’est jamais loin

En 2012, le destin de la britannique de 43 ans, Gilian Bayford, a basculé : elle a gagné la somme de 187 millions d’euros avec son mari. Tout était beau, pour Gilian Bayfort, même la presse britannique lui a consacré un article.


Mais malheureusement, tout cet élan de bonheur n’a pas duré longtemps. Cela a commencé par sa famille, en effet, cette dernière aurait versé l’équivalent de 25 millions d’euros à ses proches.

Malgré sa générosité, toute sa famille lui a tourné le dos, elle n’a même pas été invitée au mariage de son propre frère.

« Ils n’arrêtaient pas de me contacter pour que je leur en donne plus. Ils ont déjà acheté des maisons et des voitures, mais ils en voulaient toujours plus » a raconté Gilian Bayford dans le DayliMail.

Et pour couronner le tout, le mari de Gilian Bayford ne sait pas gêné pour aller refaire sa vie avec une autre.

Heureusement que son compte en banque ne lui ai pas fait faux bon.

La gourmandise vide les poches

Cette histoire inspire beaucoup la presse britannique quand il s’agit de parler des histoires de loto qui tournent mal.

En 2002, alors qu’il n’avait que 18 ans Michael Carrol a empoché 18 millions d’euros en remportant la loterie nationale.

Le jeune garçon n’a pas su gérer son argent et à tout dilapidé dans la drogue, l’alcool et les prostitués.

Passant par la case prison, Michael Carrol ne s’était pas arrêté là, il a investi 1,1 millions d’euros dans l’équipe de foot des Rangers de Glasgow et organise en parallèle des courses de stock-car dans son jardin.

Après avoir bien profité, le jeune homme a confié au magazine TheSun avoir eu l’envie de se suicider à deux reprises.

Il a retrouvé après cette histoire, un emploi d’ouvrier dans une biscuiterie. Attention à ne pas se brûler les ailes !

Millionaire un jour, menacé d’expulsion le lendemain
C’est en 2000 que Jacques et Martine Riez ont remporté 10 millions de francs (environ 1,5 millions d’euros).

En 2015, ces derniers ont raconté sur le plateau de France 3  » de beaucoup regretter leur victoire » et d’avoir aidé des proches qui leur aurait tourné le dos juste après.

Leur destin s’écroule, 17 ans après, le couple s’est retrouvé ruiné suite à de mauvais placements et un train de vie quelque peu mouvementé, au point que le couple s’est vu recevoir des menaces d’expulsion de leur logement social qu’il occupait dans l’Eure depuis 2008.


« Lui est handicapé et touche 800 euros de la Cotorep, elle est chauffeur de car scolaire, avec un salaire 930 euros », décrivait le reportage de France 3.

Un triste destin pour le couple de cinquantenaire.

Source : closermag.fr

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail