Fête illégale géante à Marseille : le propriétaire des lieux affirme qu’il n’était pas au courant…

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Le propriétaire du hangar où a été organisée une fête clandestine samedi à Marseille se dédouane de toute responsabilité, affirmant qu’il ne savait pas que les locataires allaient organiser une soirée.

A Strasbourg, Nantes ou encore Marseille, plusieurs fêtes clandestines ont été organisées ce week-end malgré le confinement et sans respect des gestes barrière de protection contre le covid-19.

Dans la cité phocéenne, ce sont 500 personnes qui ont été évacuées par la police dans la nuit de samedi à dimanche.

Il s’agirait de la plus importante soirée repérée en France depuis le début de la crise du coronavirus.



Une enquête ouverte
Le propriétaire du hangar où a eu lieu la soirée illégale où circulait alcool et drogues se dédouane de toute responsabilité, affirmant qu’il a loué son bien à une entreprise d’événementiel qui voulait stocker du matériel.

«Ce n’est pas moi qui ai fait la soirée. Je ne suis pas fou, j’ai 69 ans, je ne vais pas faire des soirées, a-t-il réagi avec une pointe d’agacement au micro de RTL.

J’ai loué la salle pour des stockages de matériaux événementiels, s’ils me font ça dans le dos je ne peux rien y faire moi», a-t-il ajouté, précisant qu’il avait prévenu qu’il ne voulait pas de fête dans son hangar.

«Tout ça pour gagner 4 sous ? Je dis la vérité, le problème est résolu.

La police était là, ils ont pris les pièces d’identité des locataires, ils se démerdent, ce n’est pas mon problème».

Les organisateurs de la soirée n’ont pas encore été identifiés et une enquête pour «mise en danger de la vie d’autrui» a été ouverte.



Source : parismatch.com
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail