Gagnante de l’EuroMillions, elle refuse de rembourser des “………..

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Gillian Bayford. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais vous connaissez sans doute le visage de cette Écossaise qui a remporté le jackpot de l’EuroMillions en 2012 avec son ex-mari, Adrian. La quadragénaire fait régulièrement parler d’elle outre-Manche et se retrouve au coeur d’une nouvelle polémique depuis quelques jours. Chef d’entreprise, elle s’abstient de rembourser les allocations perçues pour ses employés lors de la crise sanitaire. Une aide pas destinée “à enrichir les multimillionaires”, regrette le député conservateur Nigel Mills.



Flashback. Nous sommes en 2012. Adrian et Gillian sabrent le champagne lorsqu’ils reçoivent leur chèque astronomique de 148 millions de livres (près de 190 millions d’euros à l’époque). Le cliché fait le tour des médias britanniques et européens. Mais le bonheur total ne dure pas longtemps. Leur amour ne résiste pas à ce gain soudain. Adrian et Gillian, qui ont deux enfants ensemble, se séparent un an plus tard. Gillian retrouve l’amour et devient entrepreneuse.

Aujourdhui, elle dirige un salon de coiffure dans la ville de Dundee et possède également un fonds immobilier. Mais le lockdown imposé par la crise sanitaire a contraint les deux entreprises à cesser partiellement ou complètement leurs activités au printemps 2020.

À l’instar de nombreux autres compatriotes, l’Écossaise a posé une demande afin de bénéficier de l’aide de l’État. Une requête acceptée qui s’est traduite par une rémunération de 7.200 £ (8.280 €) pour un employé à temps partiel de son fonds immobilier et de 10.000 £ (11.500 €) pour les employés de son salon de coiffure.

“Pas rendre des multimillionnaires encore plus riches”
Au quotidien “The Sun”, la principale intéressée assure ne pas avoir l’intention de rembourser l’argent reçu. Elle ne le fera que si les autorités fiscales britanniques lui formulent explicitement la demande. Un choix qui offusque au pays.



Le député conservateur Nigel Mills estime que Gillian Bayford “devrait avoir honte”. “Le programme d’aide a été mis en place pour sauver des emplois, pas pour rendre des multimillionnaires encore plus riches. Si des entreprises ou des particuliers sont en mesure de rembourser les allocations corona versées, ils doivent le faire immédiatement.”



Source :
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail