« Gilets jaunes », l’impact sur l’économie…

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Des organisations professionnelles et patronales ont appelé lundi à l’« apaisement » dans le conflit opposant les « gilets jaunes » au gouvernement, estimant que l’« exaspération » des manifestants ne devait pas conduire à un « blocage de l’économie ».

« De nombreuses entreprises commencent à percevoir les conséquences des différentes initiatives de blocages mises en place depuis ce week-end », a souligné dans un communiqué le Medef, principale organisation patronale française.

Or, « si la liberté d’expression est fondamentale, la liberté de circulation des biens et des personnes ne saurait être remise en cause », a ajouté le Medef, appelant « les pouvoirs publics à tout faire pour que l’économie française ne soit pas entravée.

Les blocages ne sont pas « sans conséquence » pour « le monde économique », a estimé de son côté la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), regrettant que les entreprises « fassent les frais d’une situation dont elles ne sont en rien responsables ».

« C’est pourquoi la CPME appelle à l’apaisement et réclame un geste fort du gouvernement, sous forme d’un moratoire stoppant l’application des nouvelles augmentations de taxes sur les carburants »,

a ajouté l’organisation patronale.

View image on Twitter
View image on TwitterView image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter

L’U2P, organisation rassemblant les artisans, commerçants et professions libérales, a rappelé quant à elle que « les chefs d’entreprises de proximité et leurs salariés »avaient « un besoin impératif de se déplacer, le plus souvent en véhicule ».

« Nos entreprises sont totalement concernées par la hausse des prix des carburants et je comprends le mécontentement exprimé par les gilets jaunes », a assuré dans un communiqué son président Alain Griset.

Blocages et violences : paralysée, La Réunion est sous tensions [SYNTHESE] – Réunion la 1ère

Une crise sociale a éclaté à La Réunion. Écoles et commerces fermés, routes bloquées : l’île est paralysée depuis ce matin. Près de 25 points de blocages sont en place. Les forces de l’ordre sont…

Commerces vandalisés, voitures brûlées, affrontements : nouvelle nuit de violences à La Réunion…

La Réunion a connu une nouvelle nuit de violences. Des commerces ont été incendiés et vandalisés au Port, à Saint-Denis, mais aussi à Saint-Paul. Des affrontements ont aussi eu lieu entre groupes de…

la1ere.francetvinfo.fr

« Si certains commerçants ont pu récupérer dimanche une partie de l’activité perdue la veille, ce report n’est pas suffisant : au global sur le week-end, la perte de chiffre d’affaires est d’au moins 30 %« , assure de son côté le Conseil du commerce de France (CDCF).

« Cette situation fait courir des risques graves à tout le commerce », souligne le CDCF, qui demande « aux pouvoirs publics de prendre les mesures nécessaires pour rétablir la situation au plus vite ».

 

 

 

Source : m.epochtimes.fr

Crédit photo : capture d’écran

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail