Il s’introduit sur le parking du commissariat et frappe violemment un policier au visage….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Un policier a reçu un violent coup de poing au visage ce samedi soir dans l’enceinte du commissariat de Nantes (Loire-Atlantique). L’agresseur venait de s’y introduire avec deux armes blanches.

Il avait décidé de s’en prendre violemment aux forces de l’ordre. Un policier a reçu un coup de poing au visage de la part d’un individu qui s’était introduit sur le parking du commissariat de Nantes selon nos informations, confirmant celles de franceinfo. L’agresseur a été difficilement maîtrisé et interpellé.

Les faits se sont déroulés vers 22h45 ce samedi soir lorsqu’un équipage de trois policiers en voiture, est revenu au commissariat. Ils sont entrés sur le parking situé à l’arrière du bâtiment. Après s’être stationné, ils ont constaté qu’un homme à pied avait profité de leur arrivée pour se faufiler derrière eux. Les trois agents lui ont d’abord demandé de bien vouloir ressortir mais ce dernier n’a pas répondu.




Le suspect s’est assis sur un plot en plastique puis a laissé ses mains dans ses poches. Devant l’attitude de cet homme, les policiers ont pris toutes les mesures de précautions. Un contrôle a débuté. L’un des fonctionnaires a commencé une palpation de sécurité. Soudain, le suspect s’est levé et a porté un violent coup de poing au visage du chef de bord, un major de police qui était face à lui. Ce dernier a été touché au niveau du menton.

Un couteau de cuisine et un cutter cachés
Les policiers tentent alors de maîtriser l’agresseur qui se rebelle violemment et essaye de frapper les fonctionnaires. Il est amené au sol tant bien que mal. Au même moment, les policiers s’aperçoivent qu’il a un grand couteau de cuisine caché dans son dos. L’arme est saisie. L’agresseur continue à se débattre. Ils découvrent alors qu’il a aussi un cutter glissé dans son pantalon, au niveau du ventre. L’homme est finalement menotté et les deux armes blanches récupérées.

Âgé de 28 ans, ce ressortissant des Philippines a été placé en garde à vue. Il serait domicilié dans un foyer de jeunes travailleurs à Rezé, toujours selon nos informations. Ses motivations et son profil restent encore à déterminer. Durant son interpellation, il aurait tenu des propos à l’encontre de la police.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat. La nature des blessures du policier frappé au visage n’est pas encore connue.




Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail