Ivre, elle tente d’étrangler son bébé de 17 mois en pleine rue….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Sans l’intervention des témoins, la scène qui s’est déroulée rue aux Arènes à Metz, vendredi après-midi, aurait pu connaître un sordide épilogue. Une trentenaire a été interpellée après avoir violenté son fils de 17 mois dans sa poussette.

Dans l’après-midi du vendredi 30 avril, des passants alertent la police en appelant le 17 : une jeune femme est en train de violenter un enfant dans une poussette. La scène se passe rue aux Arènes à Metz et suscite une vive émotion auprès des passants. L’intéressée, âgée de 33 ans, assène plusieurs coups au bambin et tente même de l’étrangler.

Interpellée, la jeune femme, qui est déjà bien connue de la justice pour des faits de violences et des problèmes de toxicomanie, est conduite au commissariat de Metz


Ivre avec un taux de 0,6 mg/l d’air expiré
La maman est d’abord placée en cellule de dégrisement compte tenu de son état. Plus de deux heures après les faits, l’éthylomètre révélait une alcoolémie de 0,6 mg/l d’air expiré.

Les témoins sont entendus et le nourrisson, un petit garçon de 17 mois, est conduit aux urgences pédiatriques. Puis à l’unité médico-judiciaire où un médecin légiste a pratiqué un examen qui a confirmé les dires des témoins. Des rougeurs sur la joue et des marques au niveau du cou ont été constatées.

Écrouée dans l’attente de son jugement
La mise en cause a reconnu s’être énervée mais assure n’avoir pas voulu porter atteinte à l’intégrité de son enfant. Celui-ci a fait l’objet d’une ordonnance de placement provisoire alors que sa mère a été écrouée, à la maison d’arrêt de Metz, dans l’attente de son probable jugement en comparution immédiate, ce lundi 3 mai.

Cette habitante d’Homécourt devra y répondre de violences sur mineur par ascendant n’ayant pas occasionné d’ITT.


Source
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail