La fameuse 5G : tout sera connecté… 20 fois plus rapidement!

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

5 G

Elle fait rêver les ingénieurs et les technophiles, mais elle divise l’opinion publique. Quelles possibilités nouvelles offre la 5G? Qui en profitera?

Faut-il s’en méfier?

Faisons le point sur les promesses du réseau de demain, annoncé comme un bouleversement majeur dans l’industrie des télécommunications.

Cinquième génération
La cinquième génération de téléphonie mobile est la nouvelle phase de la révolution digitale.

Ce nouveau réseau sans fil sera beaucoup plus rapide: on parle d’environ 20 fois la vitesse de la 4G actuelle.

Il sera plus fiable et pourra résoudre les problèmes d’encombrement de la bande passante par sa capacité de prendre en charge un nombre extraordinaire d’appareils au kilomètre carré (10 fois plus que la 4G).

La latence, soit le délai de réponse du réseau, sera de l’ordre de la milliseconde.

Pour les consommateurs, c’est déjà la promesse de meilleurs débits pour télécharger et transmettre des données.


Réseau de microantennes

La technologie évoluera radicalement puisqu’elle se basera sur un plus vaste réseau de microantennes, capables de livrer des débits de plusieurs gigabits de données par seconde.

Ces antennes peuvent être intégrées dans le mobilier urbain, les bâtiments, le transport et les services publics, de sorte à favoriser une diffusion ciblée du signal.

Cela rend possibles des communications massives et simultanées entre machines et ouvre un large champ d’applications.

Hyperconnectivité

Dr William McIver, titulaire de la Chaire de recherche industrielle en Informatique mobile et ubiquitaire au New Brunswick Community College, s’intéresse de près à ce saut vers l’hyperconnectivité.

Selon lui, la faible latence et les capacités de transferts de données plus élevées devraient notamment accélérer le développement des objets connectés et ouvrir la voie aux voitures autonomes, aux interventions médicales à distance et au développement des villes intelligentes.

Selon lui, la 5G représente «le nouveau grand bond en avant depuis l’apparition des téléphones intelligents» et profitera à toutes les applications qui doivent collecter ou rendre disponibles beaucoup de données.

5 G

Industries intelligentes

«Le secteur manufacturier devrait être bouleversé par ce nouveau réseau», croit Dr Yassine Bouslimani, directeur du département de génie électrique de l’Université de Moncton.

«On anticipe la venue d’industries intelligentes, des usines dans lesquelles les robots se déplacent par eux-mêmes», décrit le scientifique.


C’est déjà le cas dans l’usine Mercedes-Benz de Sindelfingen en Allemagne depuis septembre, où les pièces de voitures sont transportées par plus de 400 véhicules autoguidés tandis que les opérateurs, eux, s’assurent du bon fonctionnement des robots grâce à de grands écrans 3D.

Nouveaux horizons pour l’innovation technologique

La technologie pourrait aussi faciliter la télésanté et la chirurgie à distance.

En avril 2019, le Chinese PLA General Hospital a réalisé avec succès l’implantation à distance d’un stimulateur cérébral dans le cerveau d’un patient atteint de la maladie de Parkinson.

Le Dr Ling Zhipei, situé à 3000 km du bloc opératoire, a réalisé l’opération avec un simple ordinateur connecté en 5G permettant de piloter des bras mécaniques manipulant des instruments chirurgicaux.

En Corée du Sud, l’avènement de la 5G nourrit déjà des avancées en matière d’intelligence artificielle, de réalité augmentée et de réalité virtuelle.

Dans le premier pays au monde à avoir lancé la téléphonie mobile cinquième génération à l’échelle nationale, on compte déjà près de 11 millions d’utilisateurs. Et les débouchés sont visibles.

Réalité virtuelle

Pour l’ouverture du championnat de la Korea Baseball Organization, SK Telecom, l’un des trois opérateurs coréens de téléphonie mobile, a fait débarquer un dragon holographique 3D dans le stade.

En pointant son téléphone vers la pelouse, chacun pouvait apercevoir le monstre, crachant des flammes et égratignant l’architecture de l’enceinte.

Le stade de baseball de Suwon est également équipé de 60 caméras connectées au réseau 5G, pour permettre aux partisans de visualiser le match en direct en haute définition, de zoomer sur l’action ou de choisir différents angles de caméra.

Le fournisseur sud-coréen KT propose quant à lui une caméra à porter autour du cou pour filmer autour de soi à 360° et diffuser la captation en direct par le réseau.


Deux autres firmes coréennes, Samsung et SK Telecom, se sont associées pour concevoir un système de navigation maritime permettant le contrôle d’un navire autonome.

Grâce à un radar spécialisé connecté au réseau 5G, l’embarcation peut se déplacer seule vers des destinations prédéfinies.

En retard au bal de la 5G, le Canada pourra-t-il prendre le train en marche?

Source: l-express.ca

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail