La vidéo d’un CRS boxé par un manifestant…

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Christian Estrosi dénonce des « images inadmissibles », tandis que Thomas Guénolé, candidat sur la liste européenne LFI évoque une « scène incroyable ».

La scène restera sans doute comme l’une des plus marquantes de cet acte 8 des gilets jaunes.

Une vidéo montrant un manifestant boxer un CRS sur la passerelle Sédar-Senghor dans le 1er arrondissement de Paris ce samedi 5 janvier a interpellé plusieurs hommes politiques, tandis qu’elle était massivement commentée sur les pages Facebook de gilets jaunes.

Comme le montre notre vidéo en tête d’article, la passerelle Sédar-Senghor a été le théâtre de plusieurs affrontements violentes entre les forces de l’ordre et les manifestants, lorsque ces derniers ont tenté de rejoindre l’Assemblée Nationale.

Christian Estrosi, maire LR de Nice, a vivement

condamné la scène, demandant des « sanctions extrêmement lourdes contre ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre. » De son côté, Thomas Guénolé, candidat sur la liste européenne de la France Insoumise, a aussi partagé la vidéo, évoquant une « scène incroyable ».

Ce qui lui a valu quelques condamnations, certains l’accusant d’être « fasciné » par des images de violences.

Le tweet de Jean-Luc Mélenchon, qui interrogeaient sur ceux « qui donne des ordres » provoquant une « bataille au corps à corps » a aussi scandalisé la député LREM Aurore Bergé: « Est-ce un ‘responsable’ politique qui pose ce type de questions après le passage à tabac de force de l’ordre ? ».

Mais sur les pages Facebook des gilets jaunes, la vidéo a provoqué des réactions plus mitigés, le « boxeur » érigé en héros par certains.

Partagé initialement sur la page Facebook « La tribune des Pirates », où elle a été vue plus de 470.000 fois en quelques heures, la vidéo a aussi été relayée sur « la france en colere!!! », l’un des groupes phares des gilets jaunes, utilisé notamment par Éric Drouet.

Partagée plus de 2000 fois en une heure, elle a suscité près de 800 commentaires, la plupart félicitant l’homme pour son intervention, tandis que certains dénonçaient la violence à l’égard des policiers, et les répercussions sur le mouvement.

 

Loading video

Source : https://www.huffingtonpost.fr

Crédit photo : capture d’écran : https://www.huffingtonpost.fr

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail