La vidéo d’un garçon handicapé utilisé comme « pont humain » par ses camarades provoque colère et indignation.

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Brett Corbett est un collégien âgé de 14 ans et scolarisé à Glace Bay en Nouvelle-Écosse. Un jour, il explique à sa mère que s’il a été convoqué dans le bureau du directeur, trempé de la tête aux pieds, c’était parce que ses camarades l’avait mis au défi de nager dans le ruisseau situé derrière l’école.

Cependant, plus tard la mère de Brett, Terri McEachern, prend connaissance de vidéos qui circulent sur Snapchat et Instagram. Un ami de la famille les a envoyé au fils ainé de Mme McEachern après avoir reconnu Brett. Dans la première vidéo, le jeune homme, qui est atteint de paralysie cérébrale, se tient debout au milieu d’un courant d’eau peu profond et boueux. Une dizaine d’élèves l’observent depuis une rive. Il s’allonge alors dans l’eau, quelques instants avant qu’une jeune fille ne traverse le courant d’une rive à l’autre en marchant sur son dos, tel un pont humain. Un garçon peut ensuite être vu jeter un caillou dans la direction de Brett, alors qu’il se relève.

Dans une seconde vidéo, des collégiens hilares sont vu crier à Brett, après qu’il se soit relevé, de retourner dans l’eau. Le garçon refuse et se fait insulter.

Selon Terri McEachern, trois adolescents ont marché sur le dos de son fils. Quand elle est venu en parler à Brett, celui-ci lui a répondu « Ce n’est pas grave, j’étais déjà mouillé. »

Une réponse qui l’a bouleversé. Elle explique : « Ça me brise le cœur… C’est son état d’esprit. Les enfants handicapés possèdent le plus beau don du monde. Ils ne voient le mal chez personne. Ils voient tellement de gentillesse dans chacun. » Au Washington Post, elle explique être émerveillée par la capacité de son fils à pardonner. En effet, il lui a avoué que s’il lui avait d’abord menti, c’était pour ne pas attirer d’ennuis à ses camarades.

Depuis, de nombreux messages de soutien venant de tout le Canada ont été adressé à Brett et sa famille. Un rassemblement a même été organisé devant l’école en soutien à Brett.

Brandon Jolie, l’ami de la famille qui a d’abord vu les vidéo, s’est fendu d’un message sur Facebook : « Jamais de ma vie je n’ai été aussi dégoûté. Tous ceux qui connaissent ce garçon savent qu’il est handicapé. Est-ce vraiment si dur que ça que de montrer un peu de compassion? »

Ils sembleraient que les élèves responsables aient été suspendus une journée, une punition jugée insuffisante par beaucoup. Certains d’entre eux ont exprimé leurs remords et se sont excusés auprès de Brett.

 

Source : vonjour.fr

Crédit photo : capture d’écran

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail