l’Algérie va commencer la vaccination en janvier….

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Inquiétude maximale en Europe alors qu’une version du Covid-19 semble se propager plus vite que les autres.

La France suspend tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni pour au moins 48 heures.

L’essentiel
En France, le Covid-19 a tué au moins 60 418 personnes. Dont 131 à l’hôpital ces 24 dernières heures.

Une nouvelle souche du Covid-19, détectée au Royaume-Uni, suscite l’inquiétude des pays européens.

Par mesure de précaution, en attente des résultats définitifs sur sa dangerosité et sa transmissibilité, de nombreux pays d’Europe ont suspendu leur liaisons avec le pays.

L’Italie, la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas ont annoncé cette mesure dans la journée.

La France vient aussi de suspendre ce soir pour au moins 48 heures tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni.

Les vaccins élaborés restent efficaces face à cette variante, assurent les experts des autorités européennes.
> Revivez les événements de la journée
22h45. C’est la fin de ce direct, merci de l’avoir suivi.

22h42. Une réunion de crise du gouvernement britannique lundi sur les approvisionnements.

Qprès la décision de plusieurs pays dont la France de suspendre leurs liaisons en raison de la nouvelle souche de nouveau coronavirus « le Premier ministre va diriger demain une réunion COBR (pour les situations de crise, ndlr) pour discuter de la situation concernant les déplacements internationaux et en particulier les flux réguliers du fret vers et à partir du Royaume-Uni », a déclaré un porte-parole, tandis que le port de Douvres, desservant notamment la France, a annoncé fermer pour le trafic sortant.

21h35. L’Algérie va commencer la vaccination en janvier. Si le pays n’a pas choisi encore son vaccin, le président algérien Abdelmadjid Tebboune veut « lancer la campagne de vaccination dès janvier 2021 », a écrit le président sur son compte Twitter.

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad a assuré récemment que l’Algérie « « acquerra le vaccin anti-Coronavirus présentant des garanties certaines, d’où l’impératif d’éviter toute précipitation ou décision aléatoire ».

En attendant, les personnes atteintes du Covid-19 sont traitées dans les hôpitaux avec notamment de l’hydroxychloroquine.



21h15. Israël interdit l’entrée des visiteurs du Royaume-Uni, Danemark et Afrique du Sud. En plus de cette mesure, les autorités israéliennes ont également annoncé des règles strictes pour les Israéliens qui rentrent de ces pays, affirmant qu’ils seraient confinés dans des hôtels gérés par l’armée et servant de centres de quarantaine, selon une déclaration conjointe du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministère de la Santé.Netanyahu a convoqué le groupe spécial du suivi du nouveau coronavirus « pour une discussion urgente » sur la découverte de cette nouvelle souche du virus, selon le communiqué en hébreu.

Ce groupe spécial a, selon le communiqué, approuvé les « mesures immédiates pour empêcher les étrangers d’entrer en Israël, à ce stade du Royaume-Uni, du Danemark et de l’Afrique du Sud ».

21h. En Italie, un cas de la nouvelle souche de Covid détecté. Dans un communiqué diffusé dans la soirée, le ministère de la Santé annonce qu’un patient contaminé par la nouvelle souche a été identifié en Italie auprès de l’hôpital militaire Celio de Rome.

Cet hôpital a mis en évidence « le génome du virus SARS-CoV-2 provenant d’un sujet qui a été testé positif à la variante (du virus du Covid-19, ndlr) rencontrée ces dernières semaines en Grande Bretagne », indique le communiqué.

Le patient était rentré depuis peu de Grande Bretagne par avion et lui et ses proches sont en isolement. Plus tôt dans la journée l’Italie avait annoncé la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

20h45. Une réunion de crise à Bruxelles demain. Les ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne auront une réunion de crise lundi à Bruxelles au sujet de la nouvelle souche.

Selon un responsable de l’UE, les ambassadeurs devraient discuter notamment de mesures telles que des tests PCR obligatoires pour les voyageurs arrivant de Grande-Bretagne.

Le communiqué publié ce soir par Matignon se positionnait en faveur de cette initiative.

20h30. 12 799 nouveaux cas positifs en France. Les autorités sanitaires enregistrent ce dimanche 12 799 nouveaux cas positifs.

A titre de comparaison, dimanche dernier, on en déplorait 1250 de moins.

20h00. Les vaccins restent efficaces contre la nouvelle variante, affirme Berlin.

« D’après tout ce que nous savons à l’heure qu’il est et à la suite d’entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes », la nouvelle souche « n’a pas d’impact sur les vaccins » qui restent « tout aussi efficaces », a déclaré le ministre de la Santé Jens Spahn, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l’UE, sur la chaîne de télévision publique ZDF.

19h43. Les courbes d’occupation des lits repartent légèrement à la hausse ce dimanche.

24 961 patients (+142 par rapport à la veille) sont actuellement hospitalisés à la suite d’une infection au Covid-19, dont 2745 en réanimation (+27).

19h40. 131 décès ces 24 dernières heures à l’hôpital en France. A titre de comparaison, on déplorait 150 disparitions dimanche dernier.



19h10. OFFICIEL. La France suspend tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni à compter de ce soir pour au moins 48 heures.

Et ce dans l’attente d’une réponse européenne.

Après cette mesure de précaution, un test pourrait devenir obligatoire à partir de mercredi pour tous ceux qui arrivent d’outre-Manche.

Le communiqué de Matignon se veut tout de même prudent sur la dangerosité supposée de cette nouvelle souche.

« Ce variant génétique ne semble pas entraîner, à ce stade des connaissances, une gravité accrue ou une résistance au vaccin Il n’est pas clairement établi à ce stade que la diffusion dite « rapide » de cette mutation au Royaume-Uni serait liée à une propriété intrinsèque de ce virus.

Le fait que cette souche soit plus contagieuse n’a pas été démontré à ce stade ».

18h50. L’Europe se barricade. Au tour de l’Irlande de suspendre ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni.

18h30. Le Danemark va déterrer 4 millions de visons. Au terme d’un accord majoritaire au Parlement, des millions de cadavres vont être sortis de terre dans six mois, quand leur possible risque contagieux aura complètement disparu, pour être ensuite incinérés comme des déchets banals, a indiqué le ministère de l’Agriculture dans un communiqué.

L’exécutif danois, déjà très critiqué par ailleurs pour sa gestion de la « crise des visons », avait dû reconnaître que ces fosses posaient un risque environnemental pour les nappes phréatiques et des lacs voisins.

17h40. Les liaisons aériennes vont être suspendues dès minuit ce soir entre l’Allemagne et le Royaume-Uni, a indiqué à l’AFP une source gouvernementale.

Dans un premier temps, la suspension est valable jusqu’au 31 décembre. Elle n’est valable que jusqu’à cette date car la décision a été prise sur la base d’une directive européenne et la Grande-Bretagne doit pleinement quitter l’UE à la fin de cette année.

Mais l’Allemagne la prolongera au-delà en janvier et a entamé des préparatifs en ce sens, selon la même source.

17h00. L’Allemagne va « réduire » à son tour les liaisons avec la Grande-Bretagne et l’Afrique du Sud.

La décision n’est pas surprenante là encore. En Afrique du sud aussi, une variante du Covid-19 a été détectée.

Emmanuel Macron vient tout juste de lancer un Conseil de défense sanitaire.

Des décisions similaires devraient être annoncées à l’issue de cette réunion.

16h25. La fuite des Londoniens. Hier soir, des centaines d’Anglais ont tenté de fuir la capitale avant la mise en place du confinement.

16h10. 30 000 tests réalisés au Havre selon un bilan provisoire. La grande opération de « dépistage massif » au Covid-19, gratuite, sans ordonnance, qui s’est déroulée de lundi à samedi dans la métropole du Havre, a permis de réaliser 30 625 tests, selon un bilan provisoire de l’Agence régionale de santé (ARS)de Normandie.

Quelques 20 sites de dépistage ont été ouverts pendant six jours, sans compter les dépistages réalisés directement dans les entreprises notamment, dans cette métropole de 270 000 habitants. Ce chiffre de 30.625 tests (soit un habitant de la métropole sur neuf qui se serait déplacé pour se faire tester) ne prend en compte que « les tests pour lesquels le résultat est disponible », précise l’ARS.

Certains tests PCR ne sont donc pas encore comptabilisés. « Parmi les personnes venues se faire tester, 340 se sont révélées positives depuis lundi », ajoute l’ARS.

15h50. Les conclusions des scientifiques anglais. Le virus mutant est plus transmissible, et contient une plus forte charge virale, selon les données publiées par le gouvernement.



15h28. 10 000 personnes testées après une flambée du Covid-19 liée à un marché en Thaïlande.

689 nouveaux cas de contamination liés au port et au marché de crustacés de Mahachai, à moins d’une heure de route du centre de la capitale Bangkok, ont été détectés depuis qu’une vendeuse de crevettes de 67 ans a été testée positive jeudi, selon un bilan établi dimanche par les autorités.

La plupart des personnes contaminées sont des Birmans venus travailler en Thaïlande dans le très prospère secteur économique des fruits de mer.

Les autorités ont ordonné aux travailleurs birmans de rester confinés dans leur logement autour du marché.

15h07. La crainte « d’une troisième vague est très présente », alerte l’ARS Bourgogne-Franche-Comté.

Région la plus touchée de France avec un taux d’incidence de 220 cas pour 100 000 habitants, la Bourgogne-Franche-Comté se prépare à l’arrivée d’une troisième vague.

« La première explication c’est que l’épicentre de cette deuxième vague se trouvait en Rhône-Alpes, à la frontière de la Bourgogne-Franche-Comté, et cette deuxième vague est arrivée par le Sud, le Jura et la Saône-et-Loire.

La deuxième explication est plus climatique et saisonnière, il semble que le climat du Nord-Est de la France en cette saison soit particulièrement propice à la circulation du virus.



Et d’ailleurs, la région Grand-Est connaît elle aussi un regain de circulation du virus au moment où nous parlons », explique Pierre Pribile, directeur de l’ARS.

15h02. Nouvelle variante du Covid-19 : la France convoque un conseil de défense sanitaire. Il aura lieu ce dimanche à 17 heures à l’Elysée.

15 heures. Autriche : vols suspendus avec la Grande-Bretagne en vue.

L’Autriche « veut également imposer » une interdiction d’atterrissage sur les vols en provenance de Grande-Bretagne.

Le ministère de la santé l’a annoncé dimanche à l’agence de presse autrichienne APA.

Les détails sont en cours d’élaboration.

14h55. L’Espagne demande une réponse « coordonnée » de l’UE sur la suspension des vols avec le Royaume-Uni.

14h45. Discussions entre Paris, Berlin et Bruxelles sur la nouvelle variante du virus.

L’Elysée rapporte qu’Emmanuel Macron, Angela Merkel, Ursula Von der Leyen et Charles Michel ont échangé ce dimanche pour évoquer la nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni.

14h40. Hirsch appelle à ne pas se « débrider ». Martin Hirsch, estime qu’« on n’a pas intérêt à se débrider » pendant la période des fêtes.

« On n’est pas sorti de la deuxième vague », rappelle le directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), devant « Le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI ».

Plaidant pour de la « modération » et du « bon sens », il a noté qu’« on peut avoir  des comportements qui permettent de voir ses proches sans se mettre en situation de se contaminer ».

« Il faut tous les jours le moins d’interactions sociales possibles », a-t-il insisté.

« Quand on a vu énormément de monde, il est plus dangereux de se retrouver quelques jours après sans masque, au milieu de proches, notamment quand ils sont fragiles », a-t-il souligné.

14h25. Nouvelle variante du virus : l’OMS Europe appelle ses membres à « renforcer leurs contrôles ».

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle ses membres en Europe à « renforcer leurs contrôles » du fait de la nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni.

Hors du territoire britannique, une poignée de cas ont été rapportés au Danemark (9), ainsi qu’un cas aux Pays-Bas et en Australie selon l’OMS, qui recommande à ses membres « d’accroître leurs (capacités de) séquençage » du virus avant d’en savoir plus sur les risques posés par la variante.

14h15. L’Italie va également suspendre les vols avec le Royaume-Uni. Le ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio annonce sur Twitter la signature prochaine l’ordre de suspension des vols avec la Grande-Bretagne.



13h57. Dupont-Aignan demande un test négatif obligatoire pour entrer en France.

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a plaidé ce dimanche sur BFMTV pour que « la France exige obligatoirement un test négatif » au Covid-19 pour entrer sur son sol, et demandé « quelques semaines supplémentaires » de test sur le vaccin.

13h50. Variante du coronavirus au Royaume-Uni : quatre questions sur une souche qui inquiète.

L’Europe se barricade depuis samedi face à l’émergence d’une nouvelle souche du SARS-Cov-2 au Royaume-Uni, réputée plus contagieuse.

Que sait-on de cette mutation? Est-elle plus dangereuse pour l’homme? Le Parisien fait le point sur l’état des connaissances scientifiques.

13h35. « On n’est pas sortis de la deuxième vague », prévient Martin Hirsch.

Le directeur de l’AP-HP , invité de RTL, qui n’exclut pas l’hypothèse d’un nouveau confinement, a dit prévoir « encore trois à six mois compliqués » face au virus, en estimant que l’on « n’est pas sorti de la deuxième vague ».

« Je le vois au nombre des personnels contaminés.

On peut encore avoir une bosse de contamination.

On est entre 30 et 40 entrées en réanimation par jour », a-t-il assuré à la radio, prônant « de la modération et du bon sens ».

13h23. Emmanuel Macron présente ce dimanche « un état de santé stable » par rapport à la veille. « Le président de la République présente un état de santé stable par rapport à hier (samedi) », a affirmé l’Elysée dans un bref communiqué, sans développer plus.

La présidence avait déjà indiqué samedi que le chef de l’Etat, à l’isolement dans la résidence officielle de La Lanterne à Versailles, présentait « un état de santé stable » avec toujours les mêmes symptômes de la maladie Covid-19 (fatigue, toux, courbatures) par rapport à vendredi avec des résultats d’examens « rassurants ».

LIRE AUSSI > Macron positif au Covid-19 : six questions sur une contamination

13h15. Covid-19 : trop distantes, une gestion de crise défaillante… les ARS dans le viseur.

Plusieurs rapports parlementaires listent une série de reproches visant les Autorités régionales de santé, en première ligne depuis le début de la crise sanitaire. Nos explications à lire par ici.

12h55. La France va « sans doute » suspendre des liaisons avec le Royaume-Uni, selon nos informations.

« On est en train de faire une coordination au niveau européen », nous explique une source proche du gouvernement, à propos de l’émergence d’une nouvelle souche du virus au Royaume-Uni.



Paris sera-t-il amené à prendre une décision similaire à celle de ses voisins en suspendant des liaisons? « Sans doute, mais ce n’est pas encore tranché ».

12h40. Nouveau bilan. La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 685 785 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à midi.

Plus de 76 207 740 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 48 584 100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

12h25. Une variante « hors de contrôle ».

Selon le ministre britannique de la Santé, Matthew Hancock, la nouvelle variante du Covid-19, qui a conduit à un confinement d’une vaste partie du pays, était « hors de contrôle ».

« Malheureusement la nouvelle souche était hors de contrôle.

Nous devions reprendre le contrôle, et la seule manière de le faire, est de restreindre les contacts sociaux », a-t-il déclaré sur Sky News.

12h05. La Belgique va suspendre les vols et les trains en provenance du Royaume-Uni.

La Belgique va suspendre les vols et les trains en provenance du Royaume-Uni à partir de dimanche minuit après la découverte de la nouvelle variante du coronavirus.

Le Premier ministre Alexander De Croo a précisé à la télévision belge VRT que la durée de la suspension serait d’au moins 24 heures.

12 heures. L’Allemagne envisage « sérieusement » de suspendre les vols de Grande-Bretagne et d’Afrique du Sud.

« Des restrictions du trafic aérien en provenance de Grande-Bretagne et d’Afrique du Sud sont une option sérieuse » actuellement examinée par Berlin, indique une source proche du ministère de la Santé, après la découverte d’une variante du Covid-19 dans ces pays.

11h40. Selon le Pr Fontanet, les bénéfices de la vaccination seront visibles à la mi-2021.

Pour le professeur Arnaud Fontanet, la pression sur le système de santé devrait s’alléger à la mi-2021.

« Les trois premiers mois de 2021 vont être pénibles car l’hiver battra son plein sans qu’on puisse ressentir, au niveau collectif, les bénéfices attendus de la vaccination », qui commence à la fin décembre, estime l’épidémiologiste de l’Institut Pasteur, dans une interview au JDD.

11h25. L’ouverture des théâtres et des cinémas au menu du Conseil d’Etat.

Le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative, devrait se pencher lundi sur la fermeture des cinémas et théâtres, prolongée au moins jusqu’au 7 janvier pour lutter contre la pandémie mais contestée par les professionnels.

C’est par la voie du référé-liberté, une procédure d’urgence, que le monde de la culture a saisi la justice administrative pour attaquer la décision gouvernementale.

Neuf recours seront examinés.

10h50. Des chiffres aussi à la hausse en Belgique. Alors que la crainte d’une troisième vague augmente en France avec la stagnation ou la hausse de certains indicateurs, la Belgique connaît une situation similaire.

Comme l’explique la RTBF, le pays connaît une augmentation, en une semaine, de 15 % des contaminations, de 4 % des hospitalisations et de 2 % des morts.

10h25. Record de morts en moyenne sur une semaine en Allemagne.

Depuis le début de la pandémie, jamais le nombre de victimes en moyenne sur une semaine n’a été si élevé en Allemagne.



Après un pic ces derniers jours à près de 1000 décès en 24 heures, le dernier bilan fait état de 409 morts.

Cela porte la moyenne sur 7 jours à 609 victimes. Lors de la première vague, le nombre moyen de décès sur 7 jours le plus élevé était de 233.

10h10. Vers un confinement durable au Royaume-Uni.

Matthew Hancock, le ministre britannique de la Santé, explique que le nouveau confinement d’une vaste partie du Royaume-Uni devrait durer un long moment.

« Il va être difficile de contrôler la maladie avant d’avoir massivement administré le vaccin », dit-il, sur Sky news, en réponse à une question sur la durée des nouvelles restrictions.

9h55. Le maire de Londres dénonce le stop and go.

Sadiq Khan, le maire de Londres, met en cause la politique du gouvernement alors que le Royaume-Uni est une nouvelle fois en partie confiné depuis aujourd’hui après les annonces du Premier ministre Boris Johnson hier.

Si le dirigeant londonien appelle ses administrés à respecter les règles, interrogé sur la BBC il explique que « le stop and go (NDLR : les règles assouplies et durcies sans cesse) conduit à l’angoisse, au désespoir, à la tristesse et à la déception ».

Il met aussi en avant le fait que la parole publique peut devenir discréditée au fil des changements permanents.

9h40. Appel de 300 scientifiques à une réponse unifiée de l’Europe.

Alors que la logique est par défaut à l’ouverture des frontières au sein de l’Union européenne, 300 scientifiques demandent, dans un texte paru dans la revue The Lancet, une réponse unifiée des pays membres pour contenir la maladie.

Dans ce texte repris par la RTBF, ils expliquent qu’il s’agit d’éviter « de nouvelles vagues de contamination, avec en conséquence davantage de dommages pour la santé, la société, l’emploi et les entreprises ».

L’objectif serait d’arriver, au printemps, à un maximum de 7 cas quotidiens pour 100 000 habitants.

9h20. Campagne de vaccination en Israël.

Débutée hier avec la vaccination du Premier ministre Benjamin Netanyahu, la campagne de vaccination en Israël se poursuit avec une première journée complète.

Les membres du corps médical sont, avec les personnes les plus vulnérables, les premières cibles.

AFP/Jack Guez



9h05. Mauvais chiffres en Corée du Sud.

Avec 1097 contaminations, la Corée du Sud enregistre son plus mauvais bilan quotidien et un cinquième jour d’affilée à plus de 1000 cas.

185 de ces infections ont été découvertes dans une prison de Séoul, la capitale.

8h50. Le Père Noël est vacciné. Le Père Noël est bon pour le service et pourra livrer en toute sécurité des cadeaux aux enfants sages.

Directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses et visage scientifique de la pandémie aux Etats-Unis, Anthony Fauci assure qu’il a personnellement vacciné le vieil homme à la barbe blanche.

« Je me suis occupé de cela pour vous parce que j’avais peur que vous soyez mécontents », a-t-il dit en répondant aux questions d’enfants inquiets lors d’une émission de télévision destinée aux familles qui voulaient savoir si le Père Noël pourrait entrer en toute sécurité dans les maisons le 25 décembre.

« J’ai fait le voyage au pôle Nord, j’y suis allé et j’ai vacciné le Père Noël moi-même. »

Plus de détails dans cet article.

8h35. Un espoir japonais de karaté testé positif. Le champion du monde Ryo Kiyuna, l’un des favoris pour remporter l’or en kata masculin aux Jeux olympiques de Tokyo (Japon) l’été prochain, où le karaté fera ses débuts olympiques, est positif au Covid-19.

8h25. Nouvelles restrictions à Sydney. L’Australie impose de nouvelles restrictions pour tenter de juguler la récente apparition de cas de Covid-19 dans la plus grande ville du pays.

Les habitants de plusieurs quartiers situés le long du littoral, au nord de la ville, ont reçu l’ordre de demeurer chez eux et de ne sortir qu’en cas de besoin jusqu’à mercredi minuit.

Les plages, bars et hôtels de cette zone ont été fermés alors que les 5 millions d’habitants de Sydney ont été invités à rester chez eux autant que possible dans les jours à venir.



L’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, où se situe la ville, a décrété l’interdiction de chanter et danser dans les lieux clos sauf à l’occasion de mariages en petit comité et lors d’offices religieux.

Le port du masque, non obligatoire, est vivement recommandé.

8h10. Bolsonaro critique l’organisation de la vaccination. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, estime que « la hâte » mise à vacciner les populations n’est pas justifiée.

« La pandémie arrive à sa fin. Les chiffres l’ont montré.

Nous avons actuellement une petite augmentation, ce qui s’appelle un petit rebond.

Mais la hâte pour le vaccin ne se justifie pas, parce qu’on s’immisce dans la vie des gens. » Plus de détails dans cet article.

8 heures. Parution du décret sur le ski en Suisse et en Espagne.

Le décret qui permet de placer en quarantaine les Français revenant de skier en Suisse ou en Espagne est paru.

Les personnes ayant un test négatif de moins de 72 heures ou ayant une raison professionnelle, sont exemptées.

L’application en droit de cette mesure fait débat.



7h45. Règle massivement respectée en Corse.

98 % des passagers arrivant en Corse samedi avaient un test négatif avec eux. Franceinfo explique que 93 personnes n’avaient pas de certificat de test à présenter, mais qu’une partie était de « bonne foi », selon la préfecture. Seules huit personnes ont « délibérément tenté de frauder ».

Elles ont été verbalisées à hauteur de 135 euros et ont été testées.

Jusqu’au 8 janvier, les personnes de plus de 11 ans se rendant en Corse doivent avoir réalisé un test PCR ou antigénique négatif dans les 72 heures avant leur arrivée.

Un certificat sur l’honneur suffit pour voyager, mais en cas de contrôle de police il faut prouver la réalité du test.

7h30. Une initiative européenne pour prévenir la variante du virus. Le ministère néerlandais de la Santé explique qu’« au cours des prochains jours, avec d’autres pays membres de l’Union européenne, (le gouvernement néerlandais) explorera les possibilités de limiter davantage le risque que la nouvelle souche du virus ne soit importée du Royaume-Uni ».

7h15. Les Pays-Bas suspendent les vols en provenance du Royaume-Uni.

Le gouvernement néerlandais suspend jusqu’au 1er janvier tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni après la découverte aux Pays-Bas d’un cas de contamination par une nouvelle variante du Covid-19 circulant au Royaume-Uni.

Le ministère de la Santé « recommande que toute introduction de cette variante du virus venant du Royaume-Uni soit limitée autant que possible en limitant et/ou en contrôlant les mouvements de passagers en provenance du Royaume-Uni ».

7 heures. Bonjour à tous.



Bienvenue dans ce direct quotidien qui vous permet de suivre les actualités relatives à la pandémie de Covid-19.

Dans la rubrique
Société
Covid-19 : le Royaume-Uni craint une pénurie de certains produits frais à Noël
«La victoire des enfants» : les Philippines vont relever l’âge de la majorité sexuelle
AbonnésCovid-19 : dans le Grand Est, le spectre d’une nouvelle flambée de l’épidémie

Source : leparisien
Crédit photo : Capture d’écran

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail